Rhum Fest Marseille
04
NOVE
12h00

Rhum Fest Marseille

Parc Marseille-Chanot

35 Boulevard Rabatau 13008 Marseille

Interview de Cyrille Hugon co-fondateur du Rhum Fest Marseille
Après deux années de rodage, Rhum Fest marseille revient avec un programme ambitieux car ce salon n’a à rougir d’aucune comparaison. Rencontre avec son co-organisateur Cyrille Hugon.

Rumporter : Après le succès du RFP, pourquoi avoir créé le RFM  ?

Cyrille Hugon : Le succès de Paris nous offre une belle audience nationale, or, souvent sur les réseaux sociaux on lit ce genre de complainte, sur l’air de la frustration provinciale mi-ironique, mi-premier degré: « Et toujours à Paris ! A quand un tel événement dans le Sud ??? » Tu vois le genre de message ? Alors, on a pris la balle au bond et on s’est dit : « et oui, et pourquoi pas un Rhum Fest dans le Sud ? » Marseille s’est imposé à nous immédiatement. Elle est au centre du sud, sur le plan des transports notamment. En train, à Marseille, t’es à une heure de Lyon, à une heure de Montpellier, à deux heures de Nice ou Cannes, à une demi-heure d’Aix en Provence; en bagnole, à 3 heures et demi de Barcelone ou de Gênes …

Et Marseille, c’est un port historique pour le rhum, un lieu naturel et culturel pour lui rendre hommage. En plus, on adore cette ville et son énergie si particulière. Et tu sais quoi ? Tout le monde dans le métier nous a dit que ça n’était pas possible d’y faire quoique ce soit . Quand on en a parlé à Guillaume Ferroni, il a eu le même étonnement revanchard que nous « Ah oui ? C’est pas possible ?? Toute ma vie on m’a dit que ce n’était pas possible de faire ceci ou cela à Marseille…  » Quand on voit ce que Guillaume accomplit … C’était parti.

R. : Quelle(s) évolution(s) depuis la première édition ?

CH : On garde le même lieu depuis trois ans (Palais des Arts du Parc Chanot) et on monte en puissance. On a une équipe à 100 % originaire de la région, du mobilier à la restauration en passant par les animations ou la régie. On est en place. Cette année, on veut franchir un cap et donner à ce salon « régional » un rayonnement international. On a visité pas mal de salons du rhum ces derniers temps et Marseille est largement « au dessus » (sans se la pêter) de nombreux évènements dit-nationaux. C’est lié à l’incroyable richesse du marché français…

Cette année, on va donc essayer d’ouvrir le salon tout d’abord sur la Méditerranée en faisant venir des stars du bar comme Julien Escot (Montpellier), Oriol Elias (Barcelone) ou Daniele dalla Pola (Bologne). On aurait aussi aimé travailler avec les gars et les filles du « Baba au rhum » d’Athènes mais le salon tombe en même temps que l’Athens Bar Show,donc contact est pris et c’est partie remise. Enfin, on est en contact avec David Cordoba, Mister Daïquiri en personne, pour une intervention qui sera remarquée…

Au niveau des producteurs, j’aimerais beaucoup convaincre nos amis de Gênes en Italie (l’autre pays du rhum) de venir aussi. Les frères Rossi (Millionario et Nation) sont des habitués du salon mais, Luca, si tu m’entends, on t’attend avec le tapis rouge …

R: Vous présentez RFM comme « le laboratoire des innovations », quelles seront-elles ?

CH : C’est l’autre angle que nous souhaitons mettre en avant. L’idée nous en est venue lors d’une discussion avec Yoshiharu Takeuchi (Nine Leaves) à Miami. Cette année, il va faire le choix de Marseille plutôt que de Paris parce qu’il pense que le salon étant plus petit, il a plus de chance de nouer des contacts durables aussi bien localement qu’avec d’éventuels partenaires internationaux. Marseille, c’est un peu comme Spa, un des salons préférés des exposants : convivial et efficace. Les grandes messes comme Paris sont incontournables car elles font rayonner les marques de rhum auprès d’un public, notamment professionnel et international, énorme, mais il y a vraiment de la place pour des évènements plus petits qui permettent d’aller plus loin dans la rencontre avec le public et ses pairs et donc de pouvoir aussi mettre en avant ses pépites ou ses « maquettes » …

Avec de nouveaux outils informatiques, on va essayer de mettre en place un système qui permettra aux exposants qui joueront le jeu de l’innovation (nouveautés produits, maquettes de projet en cours) de créer une relation forte avec leur public. Mais on vous en dit pas plus parce que tout ça est en pleine cogitation et mise en place. C’est parfois un peu long et fastidieux comme phase donc pas gagné.

Au niveau des animations cocktails, on a en Lucas Finateu, qui est devenu un pote, plus qu’un prestataire, un partenaire, voire un moteur … turbo corsica ! Le Lucas, il te pond une idée par minute et réfléchit en permanence à de nouvelles. Après avoir fait venir toute la fine fleur de la mixologie sudiste, cette année, il nous attend avec un nouveau truc axé sur l’herboristerie provençale que nous avons hâte de découvrir.

R : Combien de marques seront présentes ?

CH : Une cinquantaine comme chaque année et, comme chaque année, on aura la chance d’avoir derrière les stands des propriétaires ou des créateurs des marques comme Yoshiharu Takeuchi (Nine Leaves), Florent Beuchet (Compagnie des Indes), Chantal Comte (Château des Tuileries), Guillaume Ferroni (bien sûr), Cat Arnold (Toucan), Thibault de la Fournière (avec un nouveau rhum), Yves Assier de Pompignan (A1710), Daniele Dalla Pola (Alamea), Stephen Martin (pour le nouveau bitters Saint James), Rémi Angles (le régional de l’étape avec Manikou) ou encore Clémentine l’ambassadrice de charme de Damoiseau, maison qui vient pour la première fois à Marseille et ce malgré la « concurrence » de la route du rhum à Saint Malo … et plein d’autres, en particulier des producteurs locaux de rhums arrangés … Enfin, au niveau de l’agricole, on a un beau line up avec les confirmations de Saint James, La Mauny, Trois Rivières, HSE, Damoiseau, A1710 …

R : Combien de visiteurs attendez-vous cette année ?

CH : En 2016, nous avons eu la visite de 750 particuliers et 500 pro, en 2017, 900 particuliers et 800 pro. On a été un peu déçu par la dimension « publique » avec certes un public de qualité mais en deçà de nos attentes en nombre. Le sud est particulier à travailler, tu y es toujours en concurrence avec la méteo qui, même en automne, envoie les gens dans la nature … Par contre, on a été très très agréablement surpris par la réponse du milieu CHR avec des chiffres d’audience qui ont presque doublées en un an… Dans le sud, le rhum est encore un marché d’offre avec une grande curiosité des barmen, cavistes et restaurateurs et une culture du public qui se fait doucement mais sûrement. Je serais une marque, j’insisterais car les places sont à prendre… Cette année l’objectif c’est 1500 particuliers et 1000 professionnels.

R : Pouvez-vous nous en dire un peu plus sur les animations du RFM  ?

CH : Lucas prépare une animation cocktail basée sur l’herboristerie provençale en partenariat avec le Parfum à Montpellier, le Carry Nation de Marseille et la fameuse herboristerie de Marseille : le Père Blaize. Ca va être d’un très haut niveau. Par ailleurs, il va refaire la Cocktail School Box (partenaire à confirmer) pour être dans l’air du temps : les gens veulent participer. Enfin, on monte un programme de master classes classique avec notamment des cours de dégustation et beaucoup de pédagogie autour du rhum car la vraie culture rhum est à construire dans le sud.

R : Un dernier mot pour encourager les visiteurs à venir ?
CH : Vive le rhum.

A savoir

INFOS PRATIQUES :
Dates : 4 et 5 novembre 2018
4 novembre : journée public – 5 novembre : journée professionnels

Lieu : Palais des Arts du Parc Chanot

Itinéraire transport en commun

Envoyer un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Réservez en ligne
J'y vais / J'y étais Je suis interessé
Accès en transport en communs



Horaires
Le 04 novembre
  • de 12h00 à 19h00 (Journée public)
Le 05 novembre
  • de 10h00 à 18h00 (Journée professionnels)
Tarifs
Une entrée standard 35 €
Une entrée prix de lancement 29 €
Une entrée special Mixo 40 €
Tarifs donnés à titre indicatif.
Le lieu
A faire aussi
Sur place : 7 €
CATÉGORIE 1 - Dont 15 euros de... : 39,90 €
Billet Homer (13 ans et +) * (... : 15 €
Entrée avec un verre à dégusta... : 8 €

Pin It on Pinterest

Share This