Henry Blanc : le café le plus célèbre de Marseille !

Le 12 Déc 2021BoutiqueDécouverte Henry Blanc : le café le plus célèbre de Marseille !

Il est de notoriété publique qu’à Marseille, nous savons faire du pastis ! Ce que vous ne savez peut-être pas en revanche c’est que les Marseillais se débrouillent pas mal non plus pour ce qui est du café. La preuve avec la maison Henry Blanc, fondée à Marseille en 1980 par Henry Blanc, passionné par le café et torréfacteur de métier. Depuis, l’entreprise est leader sur la production de café pour les cafés et restaurants de la région. Retour sur l’histoire d’Henry Blanc et de sa société.

Qu’est-ce qu’un torréfacteur ? 

Avant de revenir sur l’histoire d’Henry Blanc, il est important de définir un point important. Savez-vous réellement ce qu’est un torréfacteur ? L’artisan torréfacteur possède un rôle bien précis dans la fabrication du café et c’est son action qui va déterminer la qualité du café.

Lorsqu’il est récolté, le café est vert. À ce stade, il ne possède ni goût ni odeur. Le rôle du torréfacteur est donc de lui apporter toute la saveur nécessaire pour en faire la boisson que l’on connaît. C’est pendant la torréfaction que le café développera tous les arômes qui en font la deuxième boisson la plus consommée au monde après le thé.

Pour torréfier du café, la méthode traditionnelle consiste à  passer des grains de café dans un tambour à 200 degrés pendant une vingtaine de minutes. Pendant que les grains de café sont agités, la pellicule se détache alors et le café se met à crépiter. Grâce à ce son, le torréfacteur parvient à reconnaître les différents stades de cuisson du café. Lorsqu’il estime que les grains sont assez cuits, ils sont refroidis à l’air libre. De la cuisson au refroidissement, les grains vont développer des arômes différents. Il existe différentes cuissons qui permettent de développer des arômes différents. De manière générale, plus le grain de café est torréfié, plus les arômes qu’il va dégager seront amers, puissants et noirs. À  l’inverse, un grain de café peu cuit possède des arômes plus subtils. En France, la torréfaction moyenne est la plus appréciée par les amateurs de café.

La naissance d’Henry Blanc Cafés

Henry Blanc est issu d’une famille de torréfacteurs. À seulement 17 ans, il fait ses premiers pas dans le monde de la torréfaction au sein de la petite torréfaction “Bonne Maman” située dans le centre-ville de Marseille aux côtés de son père. Depuis ce jour, Henry Blanc ne quittera plus jamais le monde du café et deviendra un véritable passionné. Il fera ensuite ses armes dans deux autres maisons : Cafés Negresko et l’Oasis

En 1979, Henry Blanc rencontre sa future épouse Michelle et c’est sous son impulsion qu’il va fonder sa propre société en rachetant la boutique des cafés Eldorado. L’année suivante, il crée sa première marque éponyme. Il sélectionne et torréfie lui-même son café avant de le distribuer auprès des cafés, hôtels, restaurants de la ville et de la région.

Le succès des cafès Henry Blanc

Henry Blanc rachète Torréfaction Noailles

Le café Henry Blanc devient de plus en plus populaire. Durant les premières années de vie de sa société, son café sera uniquement destiné aux professionnels puisque c’est aux restaurateurs, aux barmans et aux hôteliers qu’il vend son café. Henry Blanc deviendra d’ailleurs le leader des fournisseurs de café pour les bars et restaurants du sud de la France. 

Cependant, en 1988, Henry Blanc rencontre l’équipe de la maison Torréfaction Noailles, créée en 1927 par Julien Coquillat. Il décide alors de racheter l’entreprise à la famille du fondateur pour en faire un nouveau concept : une boutique raffinée entièrement tournée vers la culture du café. Désormais, les cafés Henry Blanc ne sont donc plus seulement destinés aux professionels et les Marseillais peuvent se rendre en boutique pour découvrir tout un tas de produits liés à l’univers du café. On y trouve du café en grains bien entendu, mais aussi des sucres, des biscuits secs, des chocolats à boire, du thé ou encore des infusions. 

Torréfaction Noailles compte aujourd’hui une quinzaine de boutiques et propose à la vente une quarantaine de cafés et de grands crus sélectionnés aux 4 coins du monde ainsi qu’une centaine de thés. 

La capsule de café Henry Blanc pour Nespresso

Très vite, les cafés Henry Blanc ne s’invitent plus seulement à la table des différents bars et cafés de Marseille. Ils se font petit à petit une place dans la cuisine des amateurs de cafés. En 2014, le groupe Henry Blanc se lance sur le marché des capsules de café avec une capsule compatible avec les machines Nespresso

Ce lancement donnera d’ailleurs lieu à une campagne de publicité humoristique avec l’humoriste Titoff et le nageur Florent Manaudou

La fondation de l’OM Café

Henry Blanc était un amateur avéré de café mais c’était aussi un fan du ballon rond et…. de l’OM ! Il a fait partie pendant un moment des dirigeants de l’association de l’Olympique de Marseille. À la fin du XXe siècle, de nombreux bars de la ville sont fréquentés par les supporters de l’OM et diffusent les matchs. Cependant la ville ne possède pas encore d’établissement à son nom. À cette époque, Henry Blanc est alors propriétaire des fonds du Beaufort, une ancienne brasserie située Quai des Belges sur le Vieux-Port. Il souhaite y faire un concept un peu plus innovant que celui d’une simple brasserie traditionnelle. Après de nombreuses discussions avec le conseil d’administration de l’OM naît alors l’idée de créer une marque OM Café. En 1998, sous l’impulsion d’Henry Blanc, l’OM Café ouvre ses portes pour la première fois quelques temps avant la Coupe du Monde de Football. 

Henry Blanc est décedé en mars 2016 des suites d’une longue maladie. Un hommage lui a été rendu par de nombreuses personnalités marseillaises telles que Jean-Claude Gandin ou encore Jacques Pfister, le président de la Chambre de Commerce et d’Industrie qui déclarait à son sujet : « C’est une figure historique de l’économie marseillaise et provençale qui nous quitte. Nous perdons un grand capitaine d’industrie, humaniste et passionné, qui incarnait Marseille à la fois par son art d’entreprendre et par son engagement au service du développement de la Ville. Torréfacteur marseillais depuis 4 générations, Henry Blanc a fait de son entreprise, un fleuron de l’économie du territoire, leader régional dans le secteur café hôtellerie restauration« .

Auteur de l'article :
Emma Antosik
Copyright Tarpin bien
Attention ! Les commentaires ne sont pas forcément vus par les établissements et événements. Si vous souhaitez réserver ou acheter des billets, faite le directement via les liens proposés ci-dessus ou en contactant l'établissement. Les commentaires sont publics, par conséquent n'écrivez pas de coordonnées personnelles (téléphone, mail, adresse ...).

Envoyer un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dernières actus

Où sortir à Marseille en octobre 2022 ?
29 Sep 2022
En savoir plus
Où sortir à Marseille avec les minots (vacances de la Toussaint 2022)
29 Sep 2022
En savoir plus
Où sortir à Marseille pour halloween 2022 ?
29 Sep 2022
En savoir plus
Le projet de voie verte le long de l'Huveaune se concrétise
28 Sep 2022
En savoir plus
Où sortir à Marseille ce week-end ? (du 28 septembre au 2 octobre 2022)
27 Sep 2022
En savoir plus
Les différentes îles Marseillaises et leurs secrets
26 Sep 2022
En savoir plus
Foire de Marseille 2022
24 Sep 2022
En savoir plus
Interview : Le comte de Bouderbala
21 Sep 2022
En savoir plus