Le barbier star de Marseille

Le 12 Nov 2019Non classé Le barbier star de Marseille

Si on lui avait dit, lors de l’inauguration  de son salon  boulevard National en 2015, qu’il ouvrirait un jour un « Barbier de Marseille »  rue de la République…il y aurait certainement cru !

Du haut de ses 42 ans, Mehdi Bouzghaia, fines moustaches, et chapeau melon à plume vissé sur le crâne, est un homme de challenges. Et pas uniquement parce qu’il s’est chargé il y a deux ans de la taille de barbe de Kostas Mitroglou, alors buteur olympien en perdition. Déjà, ouvrir un Barber Shop en plein cœur de la Belle-de-Mai, et y attirer aussi bien les gens du coin, que les hipsters les plus branchés, en passant par les stars du foot comme Thauvin, Strootman et Rami, dans quelques mètres carrés était un pari un peu fou. Largement relevé, grâce à une grosse ambition et surtout une sacrée dose de talent. Avec ces ciseaux dont le prix avoisine celui d’un scooter de grosse cylindrée, il taille, rase, coupe, affine cheveux barbes et moustaches depuis sa jeunesse passée au Canada, à apprendre le métier, puis à Tebessa, en Algérie, dans son premier salon.

Un quart de siècle passé devant le miroir, auquel il accorde une importance presque mystique. Et l’objectif de son appareil photo, puisqu’il se plait à « shooter » certains habitués, dont Adil Rami, qui avait même posé avec sa belle Pamela Anderson.

« Le premier écran c’est le miroir. S’il y a quelque chose qui ne va pas, au lieu de photoshop je retouche sur place et je le remets », lance souvent Mehdi, auquel on doit également l’incontournable « banane » du rappeur l’Algérino, qui fait un peu passer le mc de la Savine pour Elvis à Acapulco dans ses clips.

Fort de son expérience et de trophées nationaux et internationaux emportés à la force du ciseau, Mehdi a ouvert lundi dernier son nouveau complexe, dans une rue de la République qui commence peu à peu à trouver une vraie identité. Exit les murs en brique, le décor rockabilly de la Belle-de-Mai, place à un lieu classieux, surtout plus spacieux, pour Mehdi et ses trois employés. Et de nouvelles prestations, déclinées en une carte type « menu » du resto. Avec coupe de cheveux en entrée, taille de barbe en plat principal, et soins du visage en dessert.

La « Militaire », le « Complet Crew », la « Barbe au Max », le « Shooting » qui comprend une série de photos personnalisées à la clé…  De quoi se laisser tenter. Même si on s’appelle Fabien Barthez.

Auteur de l'article :
Lionel Modrzyk
Copyright Tarpin bien
Evénements(s) & lieu(x) lié(s)

Attention ! Les commentaires ne sont pas forcément vu par les établissements et événements. Si vous souhaitez réserver ou acheter des billets, faite le directement via les liens proposés ci-dessus ou en contactant l'établissement.

Envoyer un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières actus

L'année de la Gastronomie se clôture !
12 Déc 2019
En savoir plus
Agenda Marseille / 12 au 18 décembre 19 /
12 Déc 2019
En savoir plus
Le père noël à Marseille !
9 Déc 2019
En savoir plus
RELO et son nouveau projet PLUME 13 / Musique, mixage, beatmaking, label néochrome, Beat Bounce
9 Déc 2019
En savoir plus
Salon de l'érotisme 2019
7 Déc 2019
En savoir plus
Marseillais, Faut-il revendiquer Jul ?
5 Déc 2019
En savoir plus
Agenda Marseille / 5 au 11 décembre 19 / Block party, Tarpin wars, festival érotisme ...
5 Déc 2019
En savoir plus
Des idées cadeaux pour femmes 100% Marseillais
4 Déc 2019
En savoir plus

Pin It on Pinterest

Share This