Pourquoi Marseille fascine les cinéastes ?

Le 16 Nov 2021Cinéma Pourquoi Marseille fascine les cinéastes ?

Marseille et le cinéma c’est une vieille histoire d’amour ! Cela fait longtemps que la cité phocéenne intéresse les cinéastes. Les réalisateurs du XXe siècle tels que Marcel Pagnol (qui réalise notamment César, Angèle ou encore Marius) et Jean Renoir ( qui y réalise La Marseillaise et Toni) faisaient déjà de Marseille le décor de leurs films. Marcel Pagnol y fonde même son propre studio de cinéma en 1934 ! Cette année, Marseille semble faire l’unanimité auprès des cinéastes du monde entier. Nous vous proposons de découvrir pourquoi avec cet article.

Quelques chiffres actuels sur le cinéma à Marseille

Ces derniers temps, les tournages se multiplient dans les rues de la cité phocéenne. En 2020, Marseille comptabilise 1059 jours de tournage cumulés toutes catégories confondues (les longs métrages, les séries TV, les documentaires, les publicités et les clips). La cité phocéenne s’impose comme la deuxième destination de tournage en France, après Paris et ses 5 000 jours de tournage. Les différents tournages ont généré 67 millions d’euros de bénéfice pour la ville. Sur ses 67 millions, 19 millions d’euros sont relatifs à l’emploi. La plupart de ces revenus est générée par les 12 fictions télévisées qui ont été tournées à Marseille. Bien entendu, la première sur la liste est la série Plus Belle la Vie, l’une des fictions Marseillaises les plus célèbres du petit écran qui cumule 465 jours de tournage soit quasiment la moitié de la totalité des jours de tournage qui ont été comptabilisés cette année.

Ces chiffres peuvent peut-être vous sembler étranges. Vous savez bien qu’il y a 365 jours dans une année. Alors comment est-il possible que Marseille totalise 1059 jours de tournage en général et 465 jours de tournage simplement pour Plus Belle la Vie en une seule année ? Sachez qu’il n’y a pas qu’un seul tournage par jour. Il arrive que différents films, clips ou documentaires soient tournés le même jour. Ils sont tous comptabilisés comme un jour de tournage. C’est la même chose pour Plus Belle la Vie. Souvent, deux tournages ont lieu en même temps. Les scènes en intérieur sont tournées dans les studios de la Friche de la Belle de Mai par une première équipe tandis qu’une deuxième équipe se rend dans Marseille pour tourner les scènes extérieures.

Au total, 385 films ont été filmés à Marseille en 2020 et trois films ont été sélectionnés à Cannes : Bac Nord de Cédric Jimenez (hors compétition), Stillwater de Tom McCarthy (hors compétition) et Bonne Mère de Hafsia Herzi (sélection officielle).

En 2021, pas moins de 10 longs-métrages ont déjà été tournés à Marseille !

Pourquoi Marseille fascine les réalisateurs ? 

Quand nous regardons ces chiffres, nous pouvons affirmer sans trop nous avancer que Marseille semble bel et bien fasciner les réalisateurs. À l’image de Tom McCarthy pour Stillwater, ou de Richard Curtis pour Love Actually en 2003, même les réalisateurs étrangers choisissent les rues de la cité phocéenne comme décor de leurs longs-métrages. 

Bien entendu, étant Marseillais, nous sommes tous convaincus que Marseille est une ville formidable, avec beaucoup de charme et nous ne pouvons qu’être fier de voir que la ville est appréciée à sa juste valeur par de nombreux cinéastes. Il est tout de même intéressant de se demander quelles sont les facettes de Marseille qui fascinent autant ?

Marseille plaît pour la diversité de paysages qu’elle offre et qui garantissent de belles images : entre les paysages naturels tels que les collines luxuriantes, les calanques, le littoral, les îles et les paysages urbains du Vieux-Port, des friches industrielles ou encore des ruelles du Panier… le choix est grand. De plus, Marseille dispose de beaucoup de jolis points de vue : parmi les plus utilisés au cinéma, on retrouve notamment le Vieux-Port vu depuis le Pharo et le fort Saint-Jean ou le littoral depuis la Corniche qui garantissent de belles images. 

Marseille est également une ville cosmopolite avec beaucoup de contraste : entre les villas luxuriantes du bord de mer et les cités abandonnées des quartiers nord de la ville, il n’y a que quelques kilomètres. La mixité sociale et économique de la ville permet aux cinéastes d’illustrer Marseille à l’écran en traitant différents sujets. 

L’image actuelle de Marseille au cinéma

Malgré les nombreux sujets qui peuvent y être traités, ces dernières années, l’image de Marseille au cinéma est souvent la même. Celle d’une ville rebelle aux quartiers précaires où règnent petites magouilles et illégalités. Les cinéastes aiment coller une image sulfureuse à la ville de Marseille. Un peu comme les productions hollywoodiennes qui font de Chicago la ville de tous les déboires. Pourtant, contrairement aux idées reçues, Marseille n’est pas la ville la plus dangereuse de France !

En France, en 2021, le nombre de crimes et de délits toutes catégories confondues enregistrés par la gendarmerie et la police nationale s’élève à 3 264 792. En plus de ce chiffre, un classement des villes les plus dangereuses a également été réalisé. Marseille est classée en 4e position, derrière Paris, Bobigny et Saint-Martin. Autrement dit, Marseille n’est en réalité pas plus dangereuse que d’autres villes de France telles que Paris ou Lyon qui se positionne en 5e position dans le classement. Pourtant, c’est souvent l’image que l’on retrouve de la ville dans les films ces derniers temps.

Dans Bac Nord, des policiers tentent par tous les moyens de démanteler un gros trafic de drogue en s’adonnant à des trafics en tous genres afin de payer l’indicateur qui leur donnera l’information permettant de coincer les dealers. Le long-métrage Bonne Mère suit le quotidien d’une mère de famille issue d’un milieu populaire qui doit faire face à l’incarcération de son fils à la prison des Baumettes, prison dans laquelle séjournent également les policiers de Bac Nord et la fille du personnage de Matt Damon dans Stillwater. Le passage obligé par la case prison des personnages de ces films contribuent à développer l’image d’une ville rebelle contestataire et indocile.

La ville de Paris est  beaucoup plus idéalisée et romantisée que Marseille dans les différents longs-métrages qui s’y déroulent. Pourtant, elle est en théorie plus dangereuse que Marseille !

Quelques productions cultes à voir et revoir !

Le thème de Marseille rebelle et sulfureuse est certes très populaire ces dernières années mais il n’est pas nouveau ! Cela fait longtemps que les cinéastes posent leurs valises à Marseille pour tourner des films de gangsters ! Alors, certes, au fil du temps, les gangsters ont quelque peu changé, mais l’idée reste la même : Marseille est le théâtre de tous les déboires. Parmi les films les plus cultes vous pouvez notamment retrouver Borsalino de Jacques Deray. Ce film raconte l’histoire de deux voyous qui tentent de devenir les grands caïds de Marseille.

Plongez-vous également dans French Connection, un film policier américain tourné à Marseille par William Friedkin. Vous suivrez l’histoire d’Alain Charnier, un riche criminel francais qui dirige la plus grosse opération de trafic d’héroïne du monde.

Si vous souhaitez changer des polars et des films d’action, vous pouvez vous replonger dans les œuvres de Marcel Pagnol qui évoquent le Marseille du début du XXe siècle dans un cadre beaucoup plus bucolique. Direction la Treille, petit quartier à l’est de Marseille aux allures de village pour découvrir les films d’Yves Robert adaptés des souvenirs d’enfance de Marcel Pagnol.  Vous y découvrirez la vie à la campagne et suivrez les souvenirs d’enfance et les promenades dans les collines du petit Marcel, si vous regardez La Gloire de mon père.

Dans un registre beaucoup plus comique, nous retrouvons Taxi, saga culte du début des années 2000 où l’on suit Daniel, un chauffeur de taxi un peu dérangé et Émilien, un policier maladroit dans des aventures abracadabrantes. Voici des films qui vous permettront de découvrir une panoplie d’expressions à connaître pour parler le Marseillais !

Vous en avez marre d’écouter Cyril Hanouna régler les problèmes de la France entière dans Touche pas à mon Poste ou de vous abrutir devant les Marseillais ? Pourquoi ne pas changer de chaîne et tenter de regarder un épisode de Plus Belle la Vie sur France 3 ? Si vous êtes convaincus, vous pouvez toujours commencer la série du début. Attention, il faut que vous ayez du temps à perdre car il vous faudra 76, 5625 jours pour venir à bout des 4410 épisodes des 18 saisons de Plus Belle la Vie ! Sachez que les 4 premières saisons sont disponibles sur Amazon Prime Video.

Vous y suivrez la vie des habitants du quartier du Mistral (quartier fictif mais très largement inspiré du Panier), leur quotidien, leurs petits tracas, leurs joies et leurs peines. Une chose est sûre, cette série vous donnera l’envie d’aller vous attabler dans un café du Panier avec un verre et vos amis et vous vous souviendrez à quel point la vie peut être douce à Marseille ! 

Pensez à ouvrir l’oeil en vous promenant à Marseille. Vous tomberez peut-être sur un tournage au coin d’une rue 😉

Auteur de l'article :
Emma Antosik
Copyright Tarpin bien
Attention ! Les commentaires ne sont pas forcément vus par les établissements et événements. Si vous souhaitez réserver ou acheter des billets, faite le directement via les liens proposés ci-dessus ou en contactant l'établissement. Les commentaires sont publics, par conséquent n'écrivez pas de coordonnées personnelles (téléphone, mail, adresse ...).

Envoyer un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dernières actus

Où sortir à Marseille en octobre 2022 ?
29 Sep 2022
En savoir plus
Où sortir à Marseille avec les minots (vacances de la Toussaint 2022)
29 Sep 2022
En savoir plus
Où sortir à Marseille pour halloween 2022 ?
29 Sep 2022
En savoir plus
Le projet de voie verte le long de l'Huveaune se concrétise
28 Sep 2022
En savoir plus
Où sortir à Marseille ce week-end ? (du 28 septembre au 2 octobre 2022)
27 Sep 2022
En savoir plus
Les différentes îles Marseillaises et leurs secrets
26 Sep 2022
En savoir plus
Foire de Marseille 2022
24 Sep 2022
En savoir plus
Interview : Le comte de Bouderbala
21 Sep 2022
En savoir plus