Les grands projets pour Marseille pendant le mandat de Gaston Defferre  

Le 13 Sep 2022HistoireUrbanisme Les grands projets pour Marseille pendant le mandat de Gaston Defferre  

Gaston Defferre devient maire de Marseille en 1953 et le restera jusqu’à sa mort en 1986. Pendant trois décennies, Defferre a incarné la ville et mené à bien un certain nombre de projets ! C’était la grande époque du projet urbain. Dans toutes les villes, les maires mettent sur pied des projets pour développer leur ville. Marseille n’échappe pas à la mode ! Gaston Defferre fut un “maire bâtisseur” que son épouse Edmonde Charles-Roux avait d’ailleurs modestement surnommé “l’homme de Marseille” ! Retour sur ses plus grandes réalisations !  

La construction du métro 

Gaston Defferre est un fervent partisan de l’automobile même en centre-ville. C’est d’ailleurs durant son mandat que l’échangeur de l’autoroute A7 s’installe au niveau de la porte d’Aix en 1970 afin de permettre aux automobilistes d’arriver directement en centre-ville. Pourtant Gaston Defferre lui-même l’a reconnu : la circulation automobile risque de compromettre l’avenir de Marseille ! Il évoque alors le projet de construction d’un métro.  

L’idée d’implanter un métro à Marseille ne date pas d’hier et ne vient pas de Gaston Defferre. C’est en 1918 que le premier projet de construction du métro voit le jour. Cependant le projet sera abandonné pour différentes raisons. La principale réside dans le fait que le métro risque de concurrencer le réseau de tramway déjà bien développé à Marseille ! C’est en 1969 que le conseil municipal de la Ville finit par approuver le projet de deux lignes de métro présenté par la SOMICA. Le chantier démarre en 1973. Gaston Defferre inaugure la première ligne reliant La Rose à Saint-Charles en 1976. La deuxième ligne de métro ouvre en 1984 et s’achève en 1987.  

L’élargissement de la Corniche et la création des plages du Prado 

La Corniche existait bien avant le début du XIXe siècle. Cependant elle était bien loin de ressembler à la voie que nous connaissons aujourd’hui. Au départ c’était un simple chemin de terre situé à flanc de calanques. La municipalité de Gaston Defferre a pour projet de développer le bord de mer. Ainsi, c’est à cette époque que la Corniche se transforme en une voie spectaculaire. De 1954 à 1968, la ville lance des travaux pour l’élargissement de la Corniche. C’est à cette époque que sont installés la voie piétonne et le célèbre banc. Le maire fait également installer une ligne de tramway le long de la Corniche. Le but de cette ligne est de permettre aux habitants du centre-ville de se rendre plus facilement vers les quartiers suds et le littoral. La ligne ouvre en 1973 et relie le Boulevard Notre-Dame aux Allées du Prado

Après l’élargissement spectaculaire de la Corniche, Gaston Defferre pousse les travaux jusqu’au Prado. Vous ne le saviez peut-être pas mais ce sont des plages artificielles ! À l’époque, de ce côté de la ville, le littoral ne dispose d’aucun aménagement. Les jours de Mistral, de grosses vagues viennent s’écraser sur la chaussée et les véhicules qui roulent le long du littoral. En guise de plage, un seul banc de sable avec la route au-dessus. Cela ne donne guère envie de s’y baigner. La ville ne dispose d’aucune véritable plage. C’est ce que souhaite corriger le maire avec la construction d’un ambitieux projet de parc balnéaire. 

La construction du métro permet l’aménagement des plages du Prado ! Cela permet à la ville d’obtenir le remblai nécessaire pour construire 20 hectares de plage. Les espaces verts aménagés autour constituent le reste du parc qui s’étend sur 26 hectares. Le parc longe le littoral sur 3,5 kilomètres. À l’époque, la mode est à la construction de marinas et à la privatisation du bord de mer. Cependant, Gaston Defferre souhaite rendre ce nouveau lieu accessible à tous. C’est pourquoi aucune habitation n’y figure. Dans la foulée, des boutiques, des restaurants et de nouvelles habitations se construisent autour. Avec ces travaux, c’est tout un quartier qui a pris vie dans cette partie de la ville ! 

La Criée aux poissons devient théâtre 

Vous le saviez sûrement déjà mais avant d’être un théâtre, la Criée était un marché aux poissons. C’est d’ailleurs le marché qui lui donne le nom de Criée en référence à la vente à la Criée. C’est une expression qui fait référence à la technique de vente où les vendeurs vont interpeller de vive-voix les acheteurs pour vendre leurs produits. Imaginez Ordralfabétix, le vendeur de poissons d’Astérix crier “Il est frais mon poisson” à qui passe devant sa poissonnerie et vous avez plus ou moins la scène de ce qui se passait à la Criée ! 

Seulement dans les années 1970, le marché aux poissons s’installe à l’Estaque au sein du port de Saumaty, jugé plus fonctionnel. L’idée de transformer l’ancien marché en théâtre commence à faire son chemin parmi les élus municipaux. À l’époque, Marseille dispose de deux salles de théâtre seulement. Gaston Defferre rencontre le metteur en scène Marcel Maréchal alors propriétaire d’un petit théâtre classique près de la Canebière baptisé Le Gymnase. Les deux hommes commencent ainsi à imaginer ensemble le futur théâtre de la Criée qui rassemblera des salles pour les représentations et des salles pour des cours de théâtre. D’importants travaux ont lieu pour transformer le bâtiment. Ils durent 5 ans et coûteront 52 millions de francs à la municipalité de Gaston Defferre soit environ 8 millions d’euros. Le théâtre est inauguré en 1981 et c’est Marcel Maréchal qui en prend la direction !

Depuis sa création, le théâtre de la Criée est un Centre Dramatique National (CDN) : une structure de création et de production dirigée par un artiste. La principale mission d’un CDN consiste à créer des spectacles de théâtres régionaux. Avant la guerre, la plupart des spectacles de théâtre étaient imaginés à Paris. Les reproductions avaient ensuite lieu dans les différents théâtres de France. Désormais, avec les CDN, différentes équipes théâtrales s’implantent en région et peuvent imaginer leurs propres spectacles. Les équipes ont pour obligation d’imaginer deux spectacles par an et d’y inclure des problématiques propres à leur région. 

Le développement de logements sociaux 

Lorsque Gaston Defferre devient maire en 1953, il fait face aux problèmes de l’après-guerre et doit notamment diriger une ville en pleine reconstruction qui a souffert des bombardements Allemands. Rappelons que le centre-ville de Marseille a quand même été amputée de 14 hectares lorsque les allemands ont bombardé le quartier Saint-Jean situé derrière la rive gauche du Vieux-Port et qui correspond à l’actuel Panier.  

Gaston Defferre est dont contraint de lancer un programme de reconstruction. Il fait reconstruire les installations portuaires, les habitations de la rive Nord du Vieux-Port et fait bâtir le quartier de la Bourse

C’est sous l’impulsion de Gaston Defferre que de nombreux logements sociaux se construisent et que la ville s’étend vers le nord petit à petit. En effet, Gaston Defferre fait reconstruire la ville sacrément abîmée par les Allemands mais il doit aussi la préparer au retour des immigrés qui avaient fui Marseille pendant la guerre à cause du régime nazi. Dans le quartier de la Bourse, c’est lui qui fait construire les trois tours de logements de 18 étages aujourd’hui classées Patrimoine du XXe siècle. Les trois quarts des logements sociaux de Marseille sortent de terre entre 1962 et 1975. En quelques années les tours et les cités se multiplient en périphérie de la ville (là où le foncier le permet). 

La construction de l’Hôpital Nord 

Au XIXe siècle, les urgences de l’Hôtel Dieu commencent à saturer. De plus, la ville ne cesse de s’étendre vers le nord et il devient urgent de construire un nouvel hôpital pour ce secteur. Gaston Defferre s’est impliqué pour améliorer l’assistance publique des Marseillais. En novembre 1953, le maire de Marseille alors député s’adresse à l’Assemblée Nationale pour dénoncer « l’insuffisance, l’état d’abandon et la lèpre des hôpitaux de Marseille ». Son intervention permet le vote d’une loi-programme de rénovation hospitalière. La construction du futur hôpital Nord devient un projet de première urgence ! 

La première pierre du futur hôpital est posé en 1959. C’est l’architecte René Egger qui prend la direction des travaux. L’hôpital Nord est construit selon le modèle d’un “hôpital bloc” avec un bâtiment de 100 mètres de longs, 40 mètres de haut et pas moins de 12 étages. L’inauguration du bâtiment a lieu en 1964. Il contient plusieurs révolutions. D’une part des bâtiments destinés aux centres hospitaliers universitaires y sont intégrés, ce qui est rare à l’époque. De plus, le confort proposé aux patients est optimal. Sur les 416 chambres, la moitié sont individuelles. L’hôpital est moderne pour l’époque : il dispose de lits avec dispositifs lumineux, de postes de télévision et d’une bibliothèque.

C’est également sous le mandat de Gaston Defferre qu’ouvrent deux autres hôpitaux à Marseille : l’hôpital Cantini en 1956 et le CHU de la Timone en 1974.  

Auteur de l'article :
Emma Antosik
Copyright Tarpin bien
Attention ! Les commentaires ne sont pas forcément vus par les établissements et événements. Si vous souhaitez réserver ou acheter des billets, faite le directement via les liens proposés ci-dessus ou en contactant l'établissement. Les commentaires sont publics, par conséquent n'écrivez pas de coordonnées personnelles (téléphone, mail, adresse ...).

Envoyer un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dernières actus

La municipalité de Marseille demande l'encadrement des loyers
3 Oct 2022
En savoir plus
Où sortir à Marseille ce week-end ? (du 5 au 9 octobre 2022)
3 Oct 2022
En savoir plus
COUPE DU MONDE DE FOOTBALL 2022 : La Ville de Marseille ne diffusera pas les matchs sur écran géant
3 Oct 2022
En savoir plus
Les secrets de l'Hôtel-Dieu !
30 Sep 2022
En savoir plus
5 anecdotes sur Bernard Tapie
30 Sep 2022
En savoir plus
Où sortir à Marseille en octobre 2022 ?
29 Sep 2022
En savoir plus
Où sortir à Marseille avec les minots (vacances de la Toussaint 2022)
29 Sep 2022
En savoir plus
Où sortir à Marseille pour halloween 2022 ?
29 Sep 2022
En savoir plus