Quartier du Panier

Quartier du Panier

Place de Lenche 13002 Marseille
S'abonner à Quartier du Panier (0)

Le quartier en quelques mots…

Le Panier désigne un quartier de Marseille situé dans le 2e arrondissement, composé de trois quartiers administratifs : Hôtel de Ville, Les Grands Carmes et La Joliette. L’origine du nom viendrait de l’enseigne d’une auberge « Le Logis du Panier », installée au XVIIe siècle.

Le Panier est le site d’implantation historique de la colonie grecque de Massalia en 600 ans avant J-C. Ses ruelles étroites rappellent toujours qu’il est l’une des parties les plus anciennes de la ville. On a l’habitude de le désigner comme un « quartier populaire » : le Panier constitue traditionnellement le premier lieu d’implantation des immigrés à Marseille. Aujourd’hui, le Panier reste marqué par ces vagues d’immigrations, et de nombreuses familles d’origine corse ou maghrébine y habitent toujours. Depuis 1983, la ville de Marseille, aidée de la Commission Européenne, a entrepris la réhabilitation du quartier.

Entre le très animé Vieux-Port et le quartier d’affaires de la Joliette se trouve un endroit très à part, voire unique en son genre ! Aujourd’hui le Tarpin Bien vous emmène au Panier et c’est une balade qui je suis sûre vous laissera sans voix. Découvrez ce quartier village rebelle et unique en son genre où RIEN n’est fait comme ailleurs !  Avec les réhabilitations et les aménagements permis par le projet Euroméditérannée, le Panier s’est refait une beauté et c’est aujourd’hui un quartier que les touristes apprécient de visiter toujours plus nombreux. Peut-être que le succès de Plus Belle la Vie qui s’inspire de ce lieu n’y est pas non plus pour rien !

Le Panier, quartier rebelle depuis des siècles

De tous temps, au Panier, les gens ont toujours refusé de se soumettre à une quelconque oppression. Vous êtes sûrement déjà passé devant le clocher des Accoules, à l’entrée du Panier du côté de la rue Caisserie. Peut-être vous êtes-vous déjà demandé pourquoi ce clocher semblait bien solitaire, seul sur sa tour ? Et bien voici le témoin d’un des nombreux actes de rébellion du Panier ! Après la Révolution, l’église fut détruite car on soupçonnait des résistants d’en avoir fait leur repère ! Si le clocher à été épargné, c’est parce que les marseillais ont refusé d’être privés de son carillon qui donne l’heure à tous les travailleurs du port !

D’ailleurs non loin de là, le long de la rue Caisserie on n’a pas vraiment l’impression d’être au Panier lorsqu’on contemple ces immeubles du XXe siècle et c’est là que vous vous dites « je suis venu pour voir un village et je suis encore entourée d’immeubles où est l’entourloupe ? » Il n’y en a pas. Remontez la rue jusqu’à la place de Lenche, le village existe bel et bien ! Si d’un côté on se trouve face aux immeubles et de l’autre aux maisons c’est parce que la partie basse du Panier fut bombardée par les allemands en 1943. 2000 personnes furent déportées. Le Panier était à cette époque un lieu de résistance et les ruelles sombres grouillaient de juifs et de résistants. Aux opprimés et aux résistants s’ajoutent les criminels et petits voyous en tout genre qui se livrent à de curieux trafics et rendent le quartier peu recommandable. Peu de marseillais osaient se frayer un chemin dans le dédale de petites ruelles « coupe-gorges ».

Mais l’indiscipline du Panier passe aussi par l’art ! Ici le street-art règne en maître et les collages, graffitis et dessins en tout genre sont nombreux à tapisser les rues du quartier ! Depuis les années 80, des graffeurs du monde entier viennent au Panier pour exprimer leur art. Le quartier a su comprendre ses artistes ailleurs considérés comme des vandales dont l’art n’aurait aucune valeur ! Vous y trouverez des œuvres éclectiques, aucune œuvre ne ressemble à une autre et certaines sont vraiment très loufoques.  Et c’est aussi ça le côté révolté de ce quartier : Rendre ses lettres de noblesse à un art que la société à tendance à négliger beaucoup trop souvent !

Le Panier, quartier d’un autre temps

Alors que tout se modernise dans le centre-ville, en entrant dans le Panier, on a instantanément l’impression d’être transporté dans un autre temps, dans un autre monde. Ici, pas d’immeubles futuristes comme à la Joliette située pourtant à quelques centaines de mètres ! Il n’y a que des petites maisons ou des immeubles anciens de 4 ou 5 étages. D’ailleurs, le quartier abrite la plus vieille maison de Marseille : L’hôtel de Cabre dont la construction remonte à 1535. Et c’est là tout le charme du quartier qui offre un bond dans le temps à tout ceux qui prennent le temps de le comprendre. Ici, pas de grands magasins mais des petites échoppes aux devantures colorées qui mettent à l’honneur petits créateurs et artisanat marseillais ! Dans les rues flotte une douce odeur de savon de Marseille, de navettes provençales ou de cuisine méditerranéenne ! En clair, on a pas du tout l’impression d’être à Marseille mais plutôt dans un village provençal resté figé dans le temps quelques siècles en arrière ! Ici, tout le monde se connaît, les commerçants sont des habitants du quartier et pourront sûrement vous raconter des dizaines d’anecdotes à propos de ce quartier qu’ils aiment tendrement et qu’ils ne voudraient quitter pour rien au monde ! Comme dans un village provençal, l’ambiance est conviviale, familiale et les gens prennent le temps de discuter.

Une envie de vous retrouver propulsé à l’époque où le Panier était le producteur de farine de la ville ? Rendez-vous place des Moulins ! Difficile d’imaginer qu’à l’époque il y avait sur cette petite place bien tranquille 15 moulins à vent ! ET pourtant, si vous regardez bien vous pouvez encore apercevoir deux tours de moulins intégrées dans la construction des maisons de la place.

Même l’hôtel Intercontinental qui n’est peut-être pour vous qu’un hôtel de luxe à la note un peu trop salée se situe dans un bâtiment classé Monument historique et qui abritait jadis l’ancien hôpital de Marseille. Le Panier c’est aussi un petit voyage autour du monde tout en restant en plein cœur de Marseille. Au XXe siècle, le quartier accueille plusieurs vagues d’immigrés corses, italiennes ou maghrébines. Nombreuses sont les familles qui y vivent encore et qui donne cette ambiance cosmopolite caractéristique du Panier.

Article(s) lié(s)
Itinéraire transport en commun
Attention ! Les commentaires ne sont pas forcément vu par les établissements et événements. Si vous souhaitez réserver ou acheter des billets, faite le directement via les liens proposés ci-dessus ou en contactant l'établissement.

Envoyer un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

J'y vais / J'y étais Je suis interessé
Accès en transport en communs
Informations pratiques
Adresse :
  • Place de Lenche 13002 Marseille
Caractéristiques