Marsatac : Retour sur 5 éditions cultes du festival Marseillais.

ActuFestivalMusique Marsatac : Retour sur 5 éditions cultes du festival Marseillais.

Dès vendredi, le Festival Marsatac reprend du service au Parc Borély. Cette année, les festivaliers pourront retrouver parmi d’autres en tête d’affiche Aya Nakamura, mais également les rappeurs Hamza, PLK et Le Rat Luciano. La programmation complète est disponible sur le site de Marsatac. Chaque année  depuis 1999 (Hormis une éditon annulée en 2002 à cause de la météo et le Covid en 2020) le festival Marsatac a su mettre en scène des artistes renommés et des découvertes dont certaines sont revenues quelques années plus tard en tête d’affiche. On revient aujourd’hui sur 5 éditions cultes de Marsatac, le festival marseillais mi électro, mi hip hop et re mi- électro derrière qui a même, du haut de ses 25 ans, fait quelques échappées vers le rock.

1999 : Les débuts de Marsatac

Pour cette première édition à l’Espace Julien, Marsatac fait la part belle au hip hop, et en particulier au rap marseillais.  On y retrouve la Fonky Family, les Psy4 de la rime, le 3e œil, carré rouge, Shurik’n… Si à l’époque le rap et en particulier le rap marseillais est en plein essor, tiré vers le haut par IAM, les festivals ont encore du mal à faire confiance au rap. Seule la radio Skyrock diffuse du rap et beaucoup de salles de concert ne veulent pas en entendre parler. C’est donc un vrai pari de la part des organisateurs pour la grande première de Marsatac. Pari réussi puisque cette édition sera la première d’une longue série. À noter aussi que cette première édition est la seule édition hivernale, puisqu’elle a lieu au mois de février alors que les suivantes prendront place entre juin et septembre.

Affiche de Marsatac 1999

2006 : Le tournant

Après avoir été trimballé dans différents lieux, Marsatac s’est finalement installé au Dock des Suds. Mais c’était sans compter sur l’incendie qui a ravagé la salle en 2005, ce qui a obligé le festival à revenir au J4. Sur des bons rails, Marsatac a trouvé sa période. C’est maintenant à la rentrée au mois de septembre que les affiches originales signées Tabas recouvrent les murs de Marseille.

Cette édition 2008 sera marquée par le passage des stars américaines de Public Enemy, qui arrivées plus tôt à Marseille ont passé 2 jours à s’amuser avec les festivaliers. La présence sur scène de ces vedettes internationales du hip hop fait basculer le festival dans une autre dimension.

Affiche de Marsatac 2006

2011 : le labyrinthe de la Friche

Au début des années 2010, Marsatac s’installe à la Friche la Belle de Mai. Une période faste pour le Festival qui est sold out pour cette édition 2011. De la période « Friche » de Marsatac, on retiendra surtout le soin apporté au décor, la scénographie qui entoure le parcours entre les différentes scènes. Et notamment le son et lumière installé dans la rue intérieure de la Friche. Cette ambiance particulière a séduit non seulement les festivaliers mais aussi les artistes. On a même retrouvé le rappeur U.S. Xzibit partageant la scène avec d’autres groupes à la sortie de son concert.

Affiche de Marsatac 2011

2017 : Le grand retour de la F.F.

Après la Friche, Marsatac pose ses valises au Parc Chanot. L’occasion d’agrandir la jauge pour l’un des grands événements de l’année à Marseille : le retour de la Fonky Family en concert pour une date unique. Le Palais Phocéen du Parc Chanot était plein à craquer pour une soirée riche en émotions et en nostalgie. Ceux qui y étaient se souviennent que la qualité du son n’était pas vraiment au top, la faute à une salle qui n’est pas prévue pour. Qu’importe, le public connaissait les paroles par cœur.

Cette année-là, Marsatac installe les loges des artistes au stade Vélodrome. C’est à cette occasion que le rappeur Vald posta sur les réseaux une vidéo de lui au stade avec un maillot du PSG. Pour ceux qui s’en souviennent, la suite ne s’est pas très bien passée pour lui et la vidéo a été supprimée rapidement.

Affiche de Marsatac 2017

2021 : La renaissance post-covid.

L’édition 2020 ayant été annulée pour les raisons que vous connaissez, Marsatac a tenu bon et revient fin août au parc Borély. Une édition particulière qui a du composer avec les restrictions sanitaires mais qui a pu compter sur la volonté du public, des techniciens et des artistes de retrouver la scène. Les rappeurs marseillais Alonzo, Naps, Soso Maness et Zamdane étaient présents ainsi que le parisien PLK, que vous pourrez retrouver vendredi soir sur la scène de Marsatac.

Affiche de Marsatac 2021

Depuis 1999, il y a eu beaucoup de soirées Mythiques à Marsatac et il a été difficile de faire un choix. Pour cet article, j’ai essayé de couvrir des grandes périodes à travers des lieux différents qui ont accueilli le festival. Si vous souhaitez revivre vos plus belles soirées à Marsatac, n’hésitez pas à consulter la rétrospective sur le site du festival.

Auteur de l'article :
Mathias Pujade
Copyright 2023 Tarpin bien
Attention ! Les commentaires ne sont pas forcément vus par les établissements et événements. Si vous souhaitez réserver ou acheter des billets, faite le directement via les liens proposés ci-dessus ou en contactant l'établissement. Les commentaires sont publics, par conséquent n'écrivez pas de coordonnées personnelles (téléphone, mail, adresse ...).

Envoyer un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières actus

RTL2 Marseille et le Tarpin Bien vous invitent au concert complet d’Angus & Julia Stone !
En savoir plus
ORANGE VELODROME : MEGA CONCERTS, LA LISTE S'ALLONGE ENCORE !
En savoir plus
Que faire à Marseille ce week-end ? (du 23 au 26 mai)
En savoir plus
MX MARSEILLE DEVIENT MAISON YELLOW
En savoir plus
Le festival culture debout est de retour pour une 4ème édition
En savoir plus
Le meilleur guide d'escalade dans le 13
En savoir plus
Inauguration de la guinguette Chez Mano
En savoir plus
Que faire à Marseille ce week-end ? (du 15 au 19 mai)
En savoir plus