Charles Livon : l’histoire d’un des plus grands médecin Marseillais

Le 17 Mai 2022DécouverteHistoire Charles Livon : l’histoire d’un des plus grands médecin Marseillais

Le 19 mai 1850, Charles-Marie Livon naît à Marseille. Vous le connaissez sûrement grâce au boulevard qui porte son nom situé près du Vieux-Port et où se trouve le fort Saint-Nicolas et le palais du Pharo. Mais connaissez-vous réellement l’histoire de ce personnage ? C’est ce que nous vous proposons de découvrir dans cet article.

Qui était Charles Livon ?

Charles Livon était un médecin et homme politique français. Célèbre pour avoir créé le premier Institut Pasteur à l’extérieur de Paris, Charles Livon a eu une grande influence sur le développement de la médecine à Marseille. Il a également été maire de Marseille en 1895

Son enfance et ses premiers pas dans la médecine 

Charles-Marie Livon est né le 19 mai 1850 à Marseille. Il est le fils de Jean Désiré Livon, un fabricant de bougies et de Claire Françoise Livon, une pianiste. La famille Livon vit au 79 rue de Lodi, entre le quartier de Notre-Dame du Mont et le boulevard Baille

Charles Livon fait ses études secondaires au lycée Adolphe Thiers, dans le 1er arrondissement de Marseille. Il commence des études de médecine en 1867. Il fréquente l’École Secondaire de Médecine de Marseille à l’époque située au sein de l’Hôtel Dieu. Toutefois, il devra les interrompre quelques années plus tard pour s’engager dans l’armée au moment de la guerre de 1870. Charles Livon occupe le poste de médecin sous aide major. Il passe sa thèse de médecine à l’issue de la guerre, en 1873, à Paris.

Une fois diplômé, Charles Livon retourne à Marseille où il ouvre son premier cabinet de médecine. Celui-ci se situe au 17 rue Perier, aujourd’hui devenue rue Aldebert. Charles Livon commence ensuite une carrière dans l’enseignement mais conserve l’activité de son cabinet médical malgré ses différentes obligations. 

En 1875, il devient professeur suppléant à l’Ecole de médecine de Marseille déplacée à l’Hôtel Daviel. En 1884, il devient professeur titulaire de physiologie dans cette même école. D’ailleurs en 1892, il devient directeur de l’école et le restera pendant 16 ans. Sous son mandat, l’école s’installe dans les locaux du Palais du Pharo

Le professeur Charles Livon.

L’action de Charles Livon pour développer le vaccin contre la rage

Qu’est-ce que la rage ?

La rage est une maladie mortelle causée par un virus qui s’attaque au système nerveux des mammifères. Ce virus est présent dans la salive des animaux infectés (chiens, chats, mammifères sauvages) et peut être transmis à l’homme par une griffure ou une morsure. A cette époque, il n’existe encore aucun moyen de contrer les effets de cette maladie. 

De plus, la rage inspire une grande crainte dans la population française. Les gens développent une véritable peur des chiens qu’ils voient comme des monstres. La longue période entre la morsure et l’apparition éventuelle des premiers symptômes de la maladie provoque une réelle angoisse chez la victime et son entourage. 

Plusieurs gravures du Moyen-Age et de la Renaissance témoignent de cette réelle peur.

Chien enragé poursuivi par des paysans. Gravure sur bois (1560) illustrant le Commentarii de Pierandrea Mattioli, Venise.

Or, à Marseille au début du XIXe siècle, il y a un grand nombre de chiens errants dans la rue qui créent des accidents avec des morsures. La municipalité a du mal à contrôler cet afflux massif de chiens.

Charles Livon s’initie à la vaccination contre la rage auprès de Louis Pasteur

En 1885, le conseil général des Bouches-du-Rhône charge Charles Livon d’étudier auprès de Louis Pasteur la méthode de vaccin antirabique. Aussi appelé vaccin contre la rage, le vaccin antirabique est créé par Louis Pasteur pour traiter la maladie mortelle de la rage. Avec le vaccin contre la variole, ce vaccin est l’un des premiers à être utilisé en médecine humaine.

Attention ! Encore aujourd’hui, le vaccin ne protège pas contre la rage une fois administré. Il permet seulement de combattre les effets de la maladie s’il est administré suffisamment tôt à une personne qui a été en contact avec un animal atteint de la rage.

Dans un premier temps, Louis Pasteur n’est pas favorable à la construction d’un nouveau centre de vaccination. Il écrit ceci à Charles Livon en novembre 1885 : « La commission [du Conseil Général] se fait illusion si elle veut établir à Marseille un établissement d’inoculation préventive de la rage. Je suis prêt cependant à vous montrer les inoculations et mon installation provisoire. Il ne faut, à mon avis, qu’un seul établissement à Paris suffisant pour toute la France.»

Charles Livon ne se décourage pas pour autant et se rend à Paris pour étudier la vaccination auprès de Louis Pasteur. Celui-ci finit par changer d’avis et accepte qu’un nouveau centre de vaccination ouvre à Marseille.

Charles Livon devient le directeur de l’Institut antirabique de Marseille 

Le 15 octobre 1893, Siméon Flaissières qui est maire de Marseille à l’époque en plus de sa qualité de médecin prend un arrêté pour créer un service de vaccination à Marseille. Il prend le nom d’Institut antirabique. Flaissières confie la direction du centre à Charles Livon. L’inauguration du centre a lieu le 9 décembre 1893. C’est le premier centre de traitement par la méthode pasteurienne qui ouvre en province ! 

L’Institut s’installe dans le Palais du Pharo qui est à l’époque le bâtiment central de l’école de médecine. Mais très vite, les locaux se révèlent trop exigus pour accueillir toutes les personnes qui souhaitent bénéficier du vaccin. Charles Livon écrit alors une lettre au directeur du conseil général. Le conseil municipal accepte de faire construire un nouvel institut. Celui-ci s’installe sur un terrain qui appartient à la ville, en face du Palais du Pharo, en bordure de ce qui est à l’époque le boulevard du Pharo et qui devient à partir de 1922 le boulevard Charles Livon. La mairie de Marseille, le conseil général et les départements voisins ont tous donné de l’argent pour financer la construction de l’Institut. Le nouvel Institut ouvre le 22 décembre 1908 et prend le nom d’Institut Pasteur.

L’institut Pasteur situé boulevard du Pharo. Crédit photo : site web du New Hôtel of Marseille.

Charles Livon reste à la tête de cet institut jusqu’à sa mort en 1917. Date à laquelle son fils, Jean Livon, le remplace. A partir de 1893, Charles Livon publie chaque mois un bilan sur l’activité de l’Institut. Une synthèse de l’activité paraît chaque année dans les Annales de l’école de médecine. Sur les 5 premières années d’activité de l’Institut, 1480 personnes sont traitées. Sur ces 1480 personnes, 456 personnes sont issues des Bouches-du-Rhône, 170 du Vaucluse, 155 des Alpes Maritimes, 149 de la Drôme, 110 de l’Ardèche et 109 du Var. Seulement 6 décès sont à déplorer sur cette période. 28 départements français font appel à l’Institut Pasteur de Marseille pour traiter leurs patients.

L’institut Pasteur aujourd’hui

En 1998, l’Institut Pasteur ferme ses portes. Le service est un temps transféré au Service Municipal d’Hygiène de la rue Briffaut avant de s’installer en 2001 dans la section des maladies infectieuses et tropicales de l’Hôpital Nord. Aujourd’hui, l’Institut Pasteur a laissé place au New Hotel of Marseille ! La façade de l’Institut existe toujours. Précieusement conservée, elle abrite aujourd’hui le hall d’entrée de l’hôtel. Vous pouvez toujours lire le nom “Institut Pasteur” sur la façade du New Hotel of Marseille.

L’action de Charles Livon dans la politique hospitalière

En plus de son implication dans le développement de la vaccination contre la rage à Marseille, Charles Livon s’implique également pour l’amélioration et le développement de la médecine à Marseille. À partir de 1912, il est nommé à la Commission administrative des hôpitaux et dispose alors des moyens suffisants pour œuvrer pour la gestion de la santé à Marseille et sa région. La détermination et le travail dont il a fait preuve ont permis de débuter de nombreux grands chantiers à Marseille. 

  • Charles Livon œuvre pour la création d’une faculté de médecine à Marseille. Celle-ci voit le jour en 1930, bien après la mort du médecin.
  • Il souhaitait également la construction d’un hôpital au nord de Marseille. Malheureusement, l’arrivée de la Première Guerre Mondiale puis le décès de Charles Livon mettent le projet en pause. Le projet ne reprend qu’un demi siècle plus tard avec la création de l’hôpital nord en 1964
  • Il travaille également pour la construction d’un hôtel pour incurables. Pendant la guerre, cet hôpital devient un hôpital de la Croix-Rouge. En 1919, il est fermé et rouvre en 1920 pour devenir la maternité de la Belle-de-Mai. Cette maternité reste en activité jusqu’en 1996, date de son transfert au sein de l’Hôpital Nord.

Le décès de Charles Livon 

En août 1917, Charles Livon est atteint d’une grosse fièvre qu’il juge bénigne. Toutefois, son état s’aggrave rapidement. Il a probablement contracté une infection nosocomiale, c’est à dire contractée au cours d’un séjour dans un établissement de santé, au cours d’un séjour à l’Hôtel Dieu. Charles Livon meurt à l’Hôtel Dieu le 16 août 1917. Une grande cérémonie honorifique a lieu le 19 août 1917. Sa dépouille rejoint ensuite le cimetière de Saint-Cyr-sur-mer pour son inhumation.

Auteur de l'article :
Emma Antosik
Copyright Tarpin bien
Attention ! Les commentaires ne sont pas forcément vus par les établissements et événements. Si vous souhaitez réserver ou acheter des billets, faite le directement via les liens proposés ci-dessus ou en contactant l'établissement. Les commentaires sont publics, par conséquent n'écrivez pas de coordonnées personnelles (téléphone, mail, adresse ...).

Envoyer un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dernières actus

Les différentes îles Marseillaises et leurs histoires
26 Sep 2022
En savoir plus
Foire de Marseille 2022
24 Sep 2022
En savoir plus
Interview : Le comte de Bouderbala
21 Sep 2022
En savoir plus
Le chevalier Roze : héros de la Peste de 1720
21 Sep 2022
En savoir plus
L'histoire de la Foire de Marseille : Rendez-vous incontournable de l'automne Marseillais !
21 Sep 2022
En savoir plus
Se balader à Marseille sans voiture !
21 Sep 2022
En savoir plus
Marseille s'engage pour l'environnement et réduit sa consommation énergétique
19 Sep 2022
En savoir plus
⚽ OM 1 - Rennes 1 Résumé du match !
18 Sep 2022
En savoir plus