Connaissez-vous l’Anse de la Réserve, le potentiel port de plaisance des JO 2024 ?

Le 23 Avr 2021Actu Connaissez-vous l’Anse de la Réserve, le potentiel port de plaisance des JO 2024 ?

En septembre 2018, la gestion du port de la Réserve, situé en dessous du Palais du Pharo est confiée à la Chambre de Commerce et d’industrie d’Aix-Marseille. Des travaux de rénovation ont été engagés et viennent de se terminer. L’objectif de cette remise à neuf est de faire du petit port, le futur port de plaisance des Jeux Olympiques de 2024 dont les épreuves de voile se dérouleront à Marseille. Un moyen de propulser la renommée de ce lieu dont l’histoire reste très méconnue même par les Marseillais. Nous vous proposons aujourd’hui de remonter le temps à la découverte de l’histoire de l’Anse de la Réserve.

Aux origines du port de la Réserve

Le port de la Réserve se situe au bout du Vieux-Port, dans une petite anse juste en dessous du Palais du Pharo et des hôtels Sofitel et Novotel. C’est un petit port de plaisance qui se compose de seulement 190 postes à flot et 50 postes à terre.

Le port était autrefois une réserve de bois pour la marine. C’était dans cette anse que l’on stockait jadis les troncs d’arbres destinés à la construction des navires qui se faisait au sein du bassin du Carénage, quelques mètres plus loin. C’est de cette opération de stockage du bois que vient le nom de « Réserve ».

Un lieu propice à la pratique des sports nautiques

Mais l’histoire du port de l’anse de la Réserve est également marquée par la pratique de sports nautiques. En 1967, le Rowing club, une association qui a pour objectif de développer la pratique de sports tels que l’aviron, s’installe au sein de l’anse de la Réserve. Le club était autrefois installé sous le fort Saint-Nicolas mais a été contraint de déménager à cause du début de la construction du tunnel du Vieux-Port. Le bâtiment actuel du club est labellisé Patrimoine du XXe siècle. Depuis sa création en 1910, ce club d’aviron compte de nombreux champions parmi ses membres et plusieurs sélections aux JO. En 2010 et 2014, le Rowing Club est désigné 2e meilleur club français en mer. Aujourd’hui, le Rowing club abrite aussi un restaurant géré par le chef Christian Ernst. Le Rowing club organise de nombreuses manifestations sportives à l’image de cette journée d’aviron en 2017 où 200 rameurs se sont succédé pendant 48 heures dans la rade de Marseille pour récolter des fonds pour soutenir des associations locales :

L’Union Nautique Marseillaise est également installée dans l’Anse de la Réserve. C’est une association Marseillaise qui permet à ses membres de pratiquer divers sports nautiques dans une ambiance conviviale. Elle organise régulièrement des manifestations sportives et contribue ainsi à la renommée du petit port de la Réserve. L’association a notamment accueilli en 2020 le championnat d’Europe de L30 (un bateau monotype léger).

Des expérimentations sous-marines à l’anse de la Réserve

Outre les sports nautiques, l’anse de la Réserve accueille également la Casa Delauze fondée par le célèbre Henri Delauze. Henri Delauze découvre la plongée en 1949. Très vite, ce milieu le passionne et il fait un temps parti de l’équipe du commandant Cousteau avant de s’éloigner pour voler de ses propres ailes. En 1962, il crée Comex (Compagnie Maritime d’Expertise). C’est une entreprise marseillaise spécialisée dans les technologies sous-marines. Comex est réputée dans le monde entier grâce aux techniques de plongée sous-marine en grande profondeur qu’elle a développé. L’entreprise se spécialise notamment dans la plongée profonde industrielle au service de l’industrie parapétrolière.

En 1981, Henri Delauze fait construire la Casa Delauze. Imaginée par l’architecte Harald Sylvander, cette maison à la particularité d’être construite directement au-dessus de la mer : sur pilotis. L’architecture intérieure de la maison rappelle celle d’un sous-marin.  Pendant longtemps, les employés de Comex y étaient installés. La position du lieu, accessible à la fois aux bateaux et aux sous-marins, constituait un point de départ idéal pour les expéditions sous-marines.

La modernisation du port

Ces dernières années, l’Anse de la Réserve a eu le droit à de nombreux changements. Les premiers concernent la Casa Delauze. Alexandra Oppenheim-Delauze est aujourd’hui à la tête de Comex. En 2018, elle décide d’ouvrir au public la Casa Delauze dont elle a hérité en s’associant avec Protocole Agency, une agence d’évènementiel. La maison est aujourd’hui devenu un lieu de réception où il est possible de découvrir des objets qui faisaient partie de la collection d’Henri Delauze. Ils ont été pour la plupart dénichés dans des épaves au cours d’expéditions sous-marines.

En Septembre 2018, la gestion du port est quant à elle confiée à la CCI qui signe un contrat de 12 ans avec les grands acteurs du site : le Rowing Club et l’UNM. Des travaux de modernisation commencent alors afin de redorer l’image du site. Pour la CCI, il est important de faire découvrir ce lieu au grand public. Dans cette optique, elle avait d’ailleurs inscrit l’anse de la Réserve aux journées du patrimoine en 2019.

Au total, un million d’euros ont été investis par la Chambre de Commerce pour rénover le port. Jean-Luc Chauvin, président de la CCI vient de présenter mi-avril les résultats de ces rénovations.

Ceux-ci ont été réalisés avec deux objectifs bien précis :

  • Faire du port de l’Anse de la Réserve un port durable. Un dossier de candidature a été déposé pour inscrire le lieu au label européen « port propre ». Une déchetterie a été installée et permet une meilleure gestion des déchets pour les usagers du port.
  • Rénover le lieu et le transformer en un véritable port de plaisance. Le port a été sécurisé grâce à l’installation de caméras et des équipements vétustes (installations électriques, passerelles) ont été rénovés. Des panneaux de signalétiques ont été ajoutées pour signaler l’entrée du port et lui donner une véritable identité. Une fois que la crise sanitaire sera terminée, l’objectif est d’y organiser de grands évènements sportifs.

De son côté, Christian Ernst, le chef du Rowing Club a lui aussi investi 1 million d’euros pour la rénovation du bâtiment et de son restaurant. Cela a notamment permis d’aménager un rooftop qui surplombe le port.

Auteur de l'article :
Emma Antosik
Copyright Tarpin bien
Attention ! Les commentaires ne sont pas forcément vus par les établissements et événements. Si vous souhaitez réserver ou acheter des billets, faite le directement via les liens proposés ci-dessus ou en contactant l'établissement. Les commentaires sont publics, par conséquent n'écrivez pas de coordonnées personnelles (téléphone, mail, adresse ...).

Envoyer un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dernières actus

5 bonnes raisons de venir à la Tarpin Bien beach #5
11 Août 2022
En savoir plus
5 photos qui racontent une histoire sur Marseille
10 Août 2022
En savoir plus
Résumé du match OM / Reims (4-1)
7 Août 2022
En savoir plus
5 Affaires criminelles célèbres à Marseille
26 Juil 2022
En savoir plus
Les actions du Marseillais Gaston Crémieux pour la République
26 Juil 2022
En savoir plus
Où sortir à Marseille en août 2022 ?
26 Juil 2022
En savoir plus
Top 10 des balades à Marseille et ses alentours
26 Juil 2022
En savoir plus
La création du bataillon des Marins-Pompiers de Marseille
25 Juil 2022
En savoir plus