Le Molotov, 7 bougies pour un cocktail explosif

Le 25 Sep 2019ActuCultureDécouverteDu bon son brut pour les truandsEvénementHistoireSoirée Le Molotov, 7 bougies pour un cocktail explosif

Samedi soir, le « Molo », résultat du pari un peu fou de deux potes, il y a sept ans, fête son anniv’.

La légende urbaine raconte qu’un certain René Malleville y aurait entonné un freestyle digne d’un membre du Wu-Tang un soir de concert, à proximité du bar. Info invérifiable, bien que le chroniqueur foot préféré des Marseillais s’y rend parfois pour soutenir ses collègues.

Une autre raconte que le rappeur américain Smoke DZA y aurait perdu son foulard Ralph Lauren fétiche, rapidement récupéré (et conservé) par un fanatique de la marque au cheval présent dans la salle. Autre légende, dont on peut plus facilement remonter à la source : un tournage de clip mettant aux prises le Muge Knight, Faf Larage et Adikson, se serait transformé en dégustation de rhum hors d’âge. Résultat, la qualité des images s’en est fortement ressentie.

« Je m’en souviens bien puisque j’avais tapé dans la bouteille, et que j’avais trouvé ce truc exceptionnel », lance Fabien, un activiste local qui avec son pote Hazem, a lancé le Molotov il y a sept ans, en lieu et place d’une salle qui a fait les belles heures du Cours Ju’ dans les années 90-2000, le Balthazar. Pour trouver ce nom qui fait référence au cocktail préféré des révolutionnaires (et aussi à un certain Viatcheslav Molotov, diplomate soviétique tendance Staline), les deux amis n’ont pas eu besoin de faire d’étude de marché ni de calquer sur les blazes « tendance » du moment. Le Molotov, c’est du son qui tabasse, du gros son : du rap, du hardcore, du métal, du ska, du punk, du reggae… ça « pogotte », ça jump, ça se pousse, et ça kiffe : au final, tu en ressors comme après une heure de cardio (sauf que c’est moins cher qu’une salle de sport), avec de bonnes vibes dans les tympans.

Au-delà de pousser la sono à en faire trembler les murs, le Molotov est connu pour son implication citoyenne sans faille : après l’effondrement d’un immeuble à Noailles, elle organise le premier concert caritatif pour les familles des victimes et des sinistrés, soutenue par des cadors locaux comme Massilia Sound System, K-Rhyme Le Roi, Faf Larage, Toko Blaze… Même Shurik’n (IAM) viendra y entonner un couplet pour la bonne cause. C’est dire si l’endroit fédère, et rassemble…

Ce sera encore le cas ce samedi pour la Birthday Party !

Longue vie au Molotov !

Lionel MODRZYK

Auteur de l'article :
Lionel Modrzyk
Copyright Tarpin bien
Attention ! Les commentaires ne sont pas forcément vu par les établissements et événements. Si vous souhaitez réserver ou acheter des billets, faite le directement via les liens proposés ci-dessus ou en contactant l'établissement.

Envoyer un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières actus

L'année de la Gastronomie se clôture !
12 Déc 2019
En savoir plus
Agenda Marseille / 12 au 18 décembre 19 /
12 Déc 2019
En savoir plus
Le père noël à Marseille !
9 Déc 2019
En savoir plus
RELO et son nouveau projet PLUME 13 / Musique, mixage, beatmaking, label néochrome, Beat Bounce
9 Déc 2019
En savoir plus
Salon de l'érotisme 2019
7 Déc 2019
En savoir plus
Marseillais, Faut-il revendiquer Jul ?
5 Déc 2019
En savoir plus
Agenda Marseille / 5 au 11 décembre 19 / Block party, Tarpin wars, festival érotisme ...
5 Déc 2019
En savoir plus
Des idées cadeaux pour femmes 100% Marseillais
4 Déc 2019
En savoir plus

Pin It on Pinterest

Share This