Les projets qui vont transformer Marseille en 2023

Le 29 Déc 2022ActuUrbanisme Les projets qui vont transformer Marseille en 2023

Crédit photo : mirabeau-marseille.fr

À Marseille, l’année 2023 sera marquée par l’achèvement de différents projets d’urbanisme qui vont transformer la ville. Nous vous proposons un petit tour d’horizon des chantiers qui seront inaugurés à Marseille au cours de l’année 2023.

Le quartier de Noailles piéton

Cela devrait être l’un des premiers projets de transformation du centre-ville de Marseille à sortir de terre ! Début 2023, le quartier de Noailles, un lieu emblématique du centre-ville, deviendra piéton. Cela fait déjà plusieurs années que les habitants souhaitent la piétonnisation de ce quartier populaire. Ces derniers mois, la mairie de Marseille est parvenue à trouver un accord avec la Métropole pour enfin faire avancer le projet, cela a permis de définir un périmètre piéton. 8 bornes automatiques le délimiteront. Il s’étendra sur environ 4 hectares de la rue Papère (près du marché des Capucins), en bas du quartier à la placette du 5 novembre qui se trouve en haut de la rue d’Aubagne.

L’objectif de cette piétonnisation est d’offrir plus de confort et un cadre de vie plus apaisé aux habitants de Noailles. C’est également permettre aux Marseillais de circuler en toute tranquillité dans ce quartier qui demeure animé tout au long de la journée en raison des nombreux commerces et du marché qui s’y trouvent !

La piétonnisation de Noailles s’accompagnera d’une végétalisation du quartier. Aujourd’hui, Noailles est un quartier avec très peu de verdure. Le béton est omniprésent et l’été, les habitants souffrent de la chaleur. Piétonniser le quartier, c’est aussi l’occasion de combler ce manque de verdure. La Ville souhaite installer des îlots de fraîcheur afin de lutter contre les fortes chaleurs !

La mise en circulation du nouveau métro

Cela fait plusieurs années que l’on entend parler de ce futur métro automatique équipé de la climatisation et peut-être même d’une connexion internet ! Rassurez-vous, ce n’était pas des paroles en l’air de la Métropole et de la RTM. Le nouveau métro de Marseille baptisée Neomma devrait arriver sur les rails de la ligne 2 au cours de l’été 2023.

Attention ! Dans un premier temps, vous pourrez seulement le contempler, il ne sera pas possible de monter dedans. En effet, avant de pouvoir commencer à prendre des voyageurs, le métro devra passer par une phase de rodage. La première rame de notre futur métro sera donc bien là en 2023 mais elle devra rouler à vide pendant 4 à 6 mois avant de pouvoir prendre des passagers. Les premiers passagers devraient pouvoir monter à son bord au plus tôt à la fin de l’année 2023 et au plus tard en début d’année 2024. Il en sera de même pour les 37 autres rames de la flotte du nouveau métro de Marseille. Elles arriveront progressivement sur nos lignes mais devront d’abord passer par une phase de rodage.

Pour vous faire patienter, découvrez ce que nous savons déjà sur le nouveau métro de Marseille. D’ici 2027, (après l’installation de portes palières dans toutes les stations), celui-ci sera entièrement automatique. Il disposera de différents équipements de pointe : un système de climatisation, une connexion 4G et un système de caméras de surveillance. Contrairement à l’ancien, le nouveau métro est de type « Boa ». C’est-à-dire qu’il ne comportera pas de compartiments. Il sera possible de circuler d’un bout à l’autre du métro pendant le voyage.

Crédit photo : Page Facebook de la RTM.

La skyline d’Arenc s’agrandit

Le quartier d’Arenc continue son ascension vers le ciel en 2023 ! Cette année, deux nouvelles tours devraient sortir de terre.

  • La Porte Bleue est une tour d’habitation conçue par l’architecte Jean-Baptiste Pietri qui est le président du groupe Constructa. Une résidence de tourisme Odalys occupera les 11 premiers niveaux de cette tour. Les 6 autres étages accueilleront des logements individuels. Pour sa construction, l’architecte a imaginé 560 arches réalisées dans l’usine Méditerranée Préfabrication à Aubagne. Elles ont ensuite été livrées, prêtes à s’emboîter les unes aux autres. Les voûtes extérieures de la tour ont été installées au cours de l’année 2022. Sur cette tour, le gros œuvre est terminé. Les travaux devraient s’achever au printemps 2023.
  • La Tour Mirabeau est une tour conçue par l’architecte Hala Wardé. Elle se construit actuellement sur l’emplacement de l’ancien siège de la compagnie CMA CGM. Le bâtiment devait au départ être réhabilité mais il était trop vétuste. Il a donc été détruit pour laisser place à un nouveau projet : la tour Mirabeau. Ce sont les groupes CMA CGM et Bouygues Immobilier qui développent ce projet. La tour Mirabeau est une tour dédiée aux entreprises. Cet immeuble de 85 m2 de hauteur disposera de 21 800 m2 de bureaux neufs disposés sur 21 plateaux. Cette tour possèdera des services d’exception : un e-conciergerie, un rooftop avec une vue sur la rade de Marseille ou encore différents espaces de coworking ainsi qu’un espace forme et bien-être. La construction de la tour Mirabeau devrait s’achever à la fin de l’année 2023.
La tour Mirabeau. Crédit photo : mirabeau-marseille.fr

L’ouverture d’un nouvel espace de baignade au MuCEM

La Ville de Marseille souhaite aménager un nouvel espace de baignade en plein cœur du centre-ville. Ce futur espace s’installera au pied du Mucem, sur le côté Est du bassin du J4, proche de la réplique de la grotte Cosquer.

Derrière ce projet, il y a tout un combat. Cela fait des années que les Marseillais se baignent régulièrement au pied du Mucem. En faisant cela, ils sont en infraction car cet espace est une zone portuaire. Malheureusement, dans cette partie de la ville, il n’y a aucun accès à la mer puisque le port de Marseille monopolise toute la zone littorale de la Joliette jusqu’à l’Estaque.

Face à ce constat, l’association des Libres Nageurs demande depuis plusieurs années l’autorisation d’accéder à ce spot de baignade. Il semble que leurs paroles aient fini par être entendues par la mairie. En juin 2022, Hervé Menchon, adjoint au littoral se dit favorable à la création d’une piscine d’eau de mer au pied du MUCEM.  « Nous comptons créer une sorte de plage urbaine, jouer avec l’enrochement. Avec aussi des jeux d’eau, il y a plein de choses à inventer. Et un plongeoir à vocation pédagogique » avait-il déclaré. Pour ce qui est du plongeoir, les rumeurs disent que Rudy Riccioti, l’architecte du Mucem pourrait participer à sa construction !

Le projet devrait voir le jour au cours de l’été 2023. Pour le mener à bien, la mairie de Marseille doit encore discuter avec la Métropole au sujet de son financement. C’est la Métropole qui est en charge de ce point d’eau et de la location des anneaux d’amarrage dont elle perdrait une grande partie avec l’aménagement du bassin de baignade. La Ville de Marseille devra donc payer la Métropole pour exploiter le bassin. Ensuite, il faudra discuter des aménagements. Affaire à suivre !

Le réaménagement de la rue Sainte et de la place Lulli

Situées entre les rues Paradis et Breteuil, la place Lulli et la rue Sainte sont en train de se refaire une beauté. Ce projet de requalification s’inscrit dans le projet de redynamisation du centre-ville de Marseille lancé par la Métropole. Les travaux sur ce secteur ont débuté en octobre 2022. Le coût du projet s’élève à 1 270 000 euros.

Ce projet prévoit notamment :

  • Une harmonisation des trottoirs avec l’installation de pavés calcaires et une chaussée distincte (en pavés porphyres). La chaussée sera réduite et les trottoirs élargis. Ces aménagements de la chaussée iront de pair avec ceux réalisés aux alentours (sur la rue Grignan notamment).
  • L’installation de 8 nouveaux arbres sur la place Lulli qui s’inscrit dans une démarche de végétalisation du centre-ville.
  • L’amélioration de l’éclairage public avec l’installation de 5 nouveaux projecteurs.
  • L’installation de nouveaux bancs.
  • Une réorganisation du stationnement des deux roues sur la place Lulli.

Les travaux de requalification de la place Lulli et de la rue Sainte devraient s’achever en avril 2023.

La future place Lulli. Crédit photo : Marseillechange.fr

La mise en service de la piste cyclable entre le Vieux-Port et les Catalans

Marseille améliore son parcours cycliste ! Après la fin des travaux de rénovation de la Corniche au début de l’année 2022 et la mise en service d’une piste cyclable sécurisée qui longe la Corniche sur 2 kilomètres, c’est au tour de l’axe Vieux-Port / Catalans de s’adapter aux cyclistes ! Une nouvelle piste cyclable s’y installera très bientôt. Tout comme sur la Corniche, cette piste cyclable disposera d’un séparateur infranchissable pour la séparer de la route. Elle comportera deux voies : une voie aller et une voie retour !

Pour permettre sa construction, les voies de circulation du tronçon Carénage / Pharo vont être réduites. Sur les quatre voies actuelles, il n’y aura bientôt plus qu’une voie descendante et deux voies montantes. De même, plusieurs places de stationnement disparaîtront à terme. Cette piste cyclable devrait voir le jour en 2023. À terme, elle fera partie intégrante de la Ligne 1 du plan Vélo de la Métropole qui permettra de relier l’Estaque à Montredon. En attendant que cela soit possible, cette piste cyclable permettra pour les cyclistes de rejoindre la piste cyclable de la Corniche en toute sécurité depuis le Vieux-Port !

L’inauguration de l’IMVT

L’IMVT est un projet porté par le Ministère de la Culture qui bénéficie du soutien financier de la Ville de Marseille, de la Métropole, de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur, du Département des Bouches-du-Rhône, ainsi que du Rectorat de l’académie Aix-Marseille. L’Institut Méditerranéen de la Ville et des Territoires (IMVT) sera un lieu de formation et de recherche dédié aux disciplines de l’architecture, du paysage, de l’urbanisme et de l’aménagement des Territoires. Ce futur campus est en construction depuis 2021 dans le quartier de la Porte d’Aix, non loin de la gare Saint-Charles et du campus Saint-Charles de l’Université d’Aix-Marseille. Ce campus rassemblera trois écoles : l’École nationale supérieure d’architecture de Marseille, l’antenne de l’École nationale supérieure de paysage Versailles-Marseille et l’Institut d’urbanisme et d’aménagement régional d’Aix-Marseille Université.

L’objectif de ce campus ? Faciliter les échanges entre les communautés des trois écoles afin de mutualiser les savoir-faire de chaque discipline et ainsi répondre aux enjeux contemporains avec plus de précision. L’IMVT abritera 5 laboratoires de recherche.

L’IMVT devrait ouvrir ses portes aux futurs étudiants dès la rentrée 2023. Au total près de 1300 étudiants, 350 chercheurs et enseignants ainsi que 60 employés du service administratifs devraient bientôt fouler le sol de ce nouveau campus.

Auteur de l'article :
Emma Antosik
Copyright Tarpin bien
Attention ! Les commentaires ne sont pas forcément vus par les établissements et événements. Si vous souhaitez réserver ou acheter des billets, faite le directement via les liens proposés ci-dessus ou en contactant l'établissement. Les commentaires sont publics, par conséquent n'écrivez pas de coordonnées personnelles (téléphone, mail, adresse ...).

1 Commentaire

  1. Dechen

    Bravo

    Réponse

Envoyer un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières actus

À quoi ressemblera l'aéroport de Marseille dans quelques années ?
25 Jan 2023
En savoir plus
Où sortir à Marseille ce week-end ? (du 25 au 29 janvier 2023)
24 Jan 2023
En savoir plus
iFly met à l'honneur le sport féminin
23 Jan 2023
En savoir plus
Une pizzeria institutionelle en plein coeur de Marseille
21 Jan 2023
En savoir plus
Le résumé des actus de la semaine (du 16 au 21 janvier 2023)
20 Jan 2023
En savoir plus
Le premier supermarché coopératif de Marseille se situe à deux pas du Vieux-Port !
18 Jan 2023
En savoir plus
Benoît Payan annonce les grands projets pour Marseille en 2023
17 Jan 2023
En savoir plus
La rafle de Marseille
17 Jan 2023
En savoir plus