L’histoire du stade Vélodrome

Le 12 Juin 2022ActuDécouverteHistoireSport L’histoire du stade Vélodrome

L’inauguration du stade Vélodrome a eu lieu le 13 juin 1937. Au départ, c’est un simple stade municipal. C’est aujourd’hui le deuxième plus grand stade de France derrière le Stade de France. C’est assez incroyable non ? Alors comment le stade Vélodrome est-il parvenu à disposer de la renommée qu’on lui connaît aujourd’hui ? On vous dit tout !

La construction du stade Vélodrome

C’est Gabriel Valérian, adjoint aux sports du maire Georges Ribot qui propose en 1930 le projet de construction d’un grand stade. Au départ la mairie refuse le projet. Celle-ci juge que la construction d’un stade aura un coût beaucoup trop important. L’arrivée de la Coupe du Monde, qui doit se dérouler en France en 1938, remet l’idée sur le tapis quelques années plus tard. Cette fois, la mairie vote favorablement pour la construction du stade et d’un Palais des Sports. Finalement, la ville abandonne en cours de route le projet de construction du Palais des Sports. Les Marseillais devront attendre 1988 pour l’ouverture de l’actuel Palais des Sports ! 

Le maire Georges Ribot pose la première pierre du Vélodrome le 18 avril 1935. La ville désigne Henri Ploquin comme architecte pour ce ce projet. Cet architecte parisien a notamment travaillé sur la construction du stade de Vichy. À Marseille, il propose la construction d’un stade de 35 000 places dont 12 000 places couvertes qui ceinturent un terrain de foot aux normes internationales. Parmi les autres infrastructures du stade, on retrouve : une piste d’athlétisme de 450 mètres, ainsi qu’une piste cyclable de 500 mètres de long sur 8 mètres de large. Les travaux de construction du stade vont s’étaler sur 26 mois.

L’inauguration du stade Vélodrome

Le 13 juin 1937, Léo Lagrange, sous-secrétaire d’Etat aux Sports, inaugure le stade Vélodrome. 

Pour l’inauguration, près de 30 000 spectateurs se rendent au nouveau stade pour assister à une journée sportive avec une compétition d’athlétisme et une course cycliste sur les pistes aménagées. Le premier vainqueur sacré au stade Vélodrome n’est pas un joueur de football ! C’est un cycliste ! Antoine Pugliesi, un jeune du Panier fils d’immigré italien remporte le prix Gustave Ganay, une victoire individuelle remportée sur 25 tours !

Place ensuite à la compétition d’athlétisme. Trois athlètes seront récompensés notamment Rapahël Pujazon, jeune alésien de 19 ans qui remporte le 3 000 mètres handicap.

Le soir, le stade vélodrome accueille son premier match de football : un match amical entre l’Olympique de Marseille et le Torino Football Club. L’OM remporte ce match 2 à 1. Le joueur de l’OM Emile Zermani est le premier footballeur à marquer un but au stade Vélodrome.

A partir de ce moment-là, l’OM intègre officiellement le stade Vélodrome. Jusque-là, l’équipe évoluait au stade de l’Huveaune, situé non loin de l’embouchure de l’Huveaune entre l’hippodrome et l’avenue du Prado. Ce stade était la propriété du club de l’Olympique de Marseille. Cela vous paraîtra peut-être étrange lorsque l’on sait l’amour qu’ont les Marseillais pour le stade aujourd’hui mais, à l’époque, les supporters Marseillais ont longtemps été hostiles au stade Vélodrome. Pour eux le vrai stade de l’OM restait celui de l’Huveaune dont ils ont financé la construction des gradins dans les années 1920 et non le Vélodrome qu’ils appelaient le “stade de la mairie”.

Un stade Omnisports

Tout comme sa journée d’inauguration l’a montré, le Vélodrome accueille différentes compétitions sportives de sports divers et variés. 

À ses débuts, le stade Vélodrome accueille de nombreuses compétitions cyclistes. C’est d’ailleurs le cyclisme qui lui a valu le nom de Stade Vélodrome qui s’impose au fil du temps dans la mémoire collective. 

Plusieurs arrivées du Tour de France ont été organisées sur le parvis du stade. En 1972, les championnats du monde de cyclisme sur piste se déroulent au stade Vélodrome. La réputation du Vélodrome en matière de cyclisme n’est plus à faire. Le stade accueille également des compétitions d’athlétisme même si celles-ci sont beaucoup moins médiatisées. 

Après la Seconde Guerre Mondiale, l’OM partage le stade Vélodrome avec l’équipe de rugby à XIII Marseillaise : La Marseille XIII Rugby League. Cette équipe de rugby organise de nombreux matchs nationaux et internationaux durant les 15 années qui suivent la guerre. Les affluences durant les matchs sont notables : entre 20 000 et 30 000 spectateurs en moyenne assistent à ces rencontres de rugby.

De manière plus occasionnelle, le stade accueille également des rencontres de basket (comme les Harlem Globetrotters en 1951), des courses de Formule 1, des matchs de tennis ou encore de handball !

Les différentes rénovations du stade Vélodrome

Depuis son inauguration en 1937, le stade Vélodrome a fait l’objet de plusieurs rénovations. En effet, au fil du temps le football va prendre de l’importance au détriment du cyclisme et la piste cyclable va peu à peu être grignotée par les tribunes. 

Les premiers changements

C’est en 1970 que les premiers changements sont réalisés. Deux gros pylônes de 60 mètres de hauteur remplacent les vieux projecteurs des tribunes Jean Bouin et Ganay. L’année suivante, la capacité d’accueil du stade augmente de 6 000 places assises. La piste cyclable se réduit considérablement. Quant à la piste d’athlétisme, elle est supprimée.

En 1985, Bernard Tapie devient président de l’OM et décide de moderniser le stade. Il décide de supprimer l’entièreté de la piste cyclable désormais inutilisée. Les deux virages sont entièrement réaménagés. Le stade peut désormais accueillir 48 000 spectateurs. 

Les grands changements de la Coupe du Monde de 1998

En 1998, c’est la France qui accueille la Coupe du Monde de Football. La ville de Marseille lance alors un appel d’offres pour une rénovation en profondeur du stade Vélodrome. C’est le groupe Chagnaud – Travaux du Midi / Buffi qui remporte cet appel d’offre. La structure du stade change totalement. Une partie de la tribune Jean Bouin et les gradins les plus hauts de la tribune Ganay sont conservés. Le reste est détruit. Des morceaux de tribunes ont d’ailleurs été vendus dans les boutiques du club à l’époque.

Cependant, ces travaux suscitent la colère des Marseillais. Certains craignent que la capacité d’accueil du stade soit désormais trop importante. D’autres critiquent le visage même du stade. Il n’a pas été question d’intégrer un toit au stade durant ces rénovations ce qui vaudra au Vélodrome le surnom d’« enrhumeur » par Roland Courbis alors entraîneur de l’OM. A la fin des travaux, le Vélodrome peut désormais accueillir 60 000 spectateurs. Il devient alors le deuxième plus grand stade de France

C’est dans son enceinte que se dérouleront les tirages au sort de la Coupe du Monde 1998, le 4 décembre 1997. Le stade accueille trois matchs : Italie/Norvège en huitième de finale, Pays-Bas/Argentine en quarts de finale, et Brésil/Pays-Bas en demi-finale.

Les projets de rénovation en vue de l’Euro 2016

Au début des années 2000, le stade Vélodrome ne connaît pas de grand changement. En 2009 cependant, la France annonce sa candidature pour accueillir le Championnat d’Europe de Football qui doit avoir lieu en 2016. La ville de Marseille remet alors la modernisation du stade sur le tapis. En effet, si le Vélodrome espère accueillir les matchs de la compétition, il faut le rénover car le cahier des charges de l’UEFA est très strict.

En 2010, la mairie dévoile le projet du nouveau stade Vélodrome porté par l’agence d’architecture SCAU. Le point central de ces rénovations ? La couverture du stade qui devrait lui permettre d’obtenir sa place dans le classement des stades 5 étoiles de l’UEFA. Le projet vise également à porter la capacité d’accueil à 67 000 places assises et à la construction d’espaces VIP avec des salons de réception, des loges et un accueil VIP.

C’est la couverture du stade qui demeure probablement le projet le plus marquant toutes phase de rénovation confondues. Pour réaliser le toit du Vélodrome, il a fallu réaliser une structure métallique de 5500 tonnes (soit l’équivalent de 80 % de la Tour Eiffel). Cette structure est translucide, ce qui lui permet de s’éclairer la nuit. Un système de récupération des eaux de pluie est mis en place et permet notamment d’alimenter les besoins en eau non potable du stade comme l’arrosage de la pelouse.

Les travaux rehaussent également le parvis du stade. Cela a permis la création d’une voie de secours intérieure qui permet d’accéder très rapidement à toutes les zones du stade. Les quatre tribunes ont elles aussi été rénovées.

Le stade Vélodrome possède une particularité : les supporters ne peuvent pas faire le tour du stade par les tribunes car elles ne se relient pas entre elles !

Les rénovations du stade s’accompagnent également d’un aménagement de l’espace autour du stade. De nombreux logements, bureaux et hôtels se construisent aux abords du stade notamment le long des berges de l’Huveaune. Le dernier complexe à sortir de terre se trouve à deux pas du stade. Il s’agit du centre-commercial Prado Shopping inauguré en mars 2018.

L’organisation d’événements non sportifs

Le Vélodrome c’est aujourd’hui le temple du football à Marseille ! C’est là que les supporters viennent applaudir chaque année les joueurs de l’OM, c’est aussi ce stade qui a accueilli plusieurs fois les joueurs de l’équipe de France. Pourtant, ce n’est pas seulement un complexe sportif. Le Vélodrome accueille également de nombreux évènements culturels.

De grands artistes nationaux et internationaux se sont déjà produits au stade Vélodrome : The Rolling Stones en 1990, 2003 et 2018, The Police en 2008, Johnny Hallyday en 2000, 2003, 2006 et 2009 ou encore Soprano en 2017, 2019 et les 18 et 19 juin prochains. 

Le stade Vélodrome, c’est aussi un lieu d’exposition. Il a accueilli l’exposition Unzipped consacrée aux Rolling Stones en 2021. C’est la seule fois où cette exposition itinérante à posé ses valises en France. 

Auteur de l'article :
Emma Antosik
Copyright Tarpin bien
Attention ! Les commentaires ne sont pas forcément vus par les établissements et événements. Si vous souhaitez réserver ou acheter des billets, faite le directement via les liens proposés ci-dessus ou en contactant l'établissement. Les commentaires sont publics, par conséquent n'écrivez pas de coordonnées personnelles (téléphone, mail, adresse ...).

Envoyer un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dernières actus

La municipalité de Marseille demande l'encadrement des loyers
3 Oct 2022
En savoir plus
Où sortir à Marseille ce week-end ? (du 5 au 9 octobre 2022)
3 Oct 2022
En savoir plus
COUPE DU MONDE DE FOOTBALL 2022 : La Ville de Marseille ne diffusera pas les matchs sur écran géant
3 Oct 2022
En savoir plus
Les secrets de l'Hôtel-Dieu !
30 Sep 2022
En savoir plus
5 anecdotes sur Bernard Tapie
30 Sep 2022
En savoir plus
Où sortir à Marseille en octobre 2022 ?
29 Sep 2022
En savoir plus
Où sortir à Marseille avec les minots (vacances de la Toussaint 2022)
29 Sep 2022
En savoir plus
Où sortir à Marseille pour halloween 2022 ?
29 Sep 2022
En savoir plus