Marseille capitale de la culture : 10 ans après, quel est le bilan ?

CultureDécouverteUrbanisme Marseille capitale de la culture : 10 ans après, quel est le bilan ?

Le 12 janvier 2013, Marseille devenait Capitale Européenne de la Culture. Pour Marseille, les bénéfices de cet évènement sont très importants. 650 millions d’euros ont été injectés dans cette aventure. De nombreux projets architecturaux ont été inaugurés sur l’ensemble du territoire métropolitain.

Ce titre de capitale de la culture confère à Marseille une véritable aura culturelle et touristique. En un an, la ville a attiré 11 millions de visiteurs ! La ville a réussi à se positionner sur le plan international et accueille des touristes américains et asiatiques. La part de touristes étrangers connaît une hausse de 60 % par rapport à 2012. Grâce à cet évènement, Marseille est recensée par de nombreux magazines. Par exemple, Le New York Times et le site Trivago lui donnent une place dans le Top 5 des « Place To Go » de 2013. La ville est également élue « ville européenne de 2014 » lors des « Urbanism Awards » de Londres en novembre 2013.

Cela ne fait aucun doute, le titre de capitale de la culture a offert à Marseille une bonne couverture médiatique. Seulement, alors que nous fêtons les 10 ans de cet évènement, que reste-t-il ? Marseille tire-t-elle encore profit des projets réalisés et inaugurés pour 2013 ? La réponse dans cet article !

L’inauguration de deux nouveaux lieux culturels de grande ampleur

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, le Mucem et la Villa Méditerranée ne sont pas imaginés pour 2013. Ces projets existaient bien avant 2009 et la décision de nommer Marseille Capitale de la Culture. En revanche, c’est cette nomination qui a permis à la Ville de Marseille de réaliser ces deux projets (et beaucoup d’autres) restés en suspens faute de temps et surtout de moyens !

Le Mucem

Le projet de construction du Mucem remonte à la fin des années 1990. Le gouvernement de Lionel Jospin est à l’origine de ce projet. François Hollande inaugure le musée le 7 juin 2013. Ce musée est le premier musée national ouvert par l’Etat en dehors de la région parisienne. Installé dans le fort Saint-Jean et dans un nouveau bâtiment construit spécialement pour lui par l’architecte Rudy Riccioti, le MUCEM devient l’exemple de la réussite de Marseille Capitale de la Culture. Il impressionne par son architecture ! Elle mêle modernité et bâtiments historiques. Il est également admiré pour ses collections qui mettent en avant les cultures méditerranéennes. Entre le 7 juin 2013 et le 26 janvier 2014, le MUCEM reçoit 1 920 210 visiteurs. L’institution réalise un très bon début c’est incontestable !

Aujourd’hui, le Mucem est toujours l’un des lieux culturels les plus emblématiques de Marseille. En 2022, le musée a accueilli 1 250 000 visiteurs ! Il semble que de nombreux touristes apprécient de s’y rendre durant leur visite à Marseille ! C’est l’exposition Pharaons Superstars organisée entre le 22 juin et le 17 octobre 2022 qui réalise le plus d’entrées. 160 000 visiteurs s’y sont rendus ! Le Mucem est en quelque sorte la vitrine culturelle de Marseille. C’est un lieu qui apparaît comme incontournable lorsqu’on visite Marseille au même titre que le Vieux-Port ou Notre-Dame de la Garde. Il est devenu un symbole de la ville.

La Villa Méditerranée

À l’origine, la Villa Méditerranée devait abriter des conférences, des réunions et des expositions. Le projet architectural de la Villa Méditerranée fait l’objet d’un concours remporté en 2004 par l’architecte italien Stefano Boeri. La construction débute en 2010 et la Villa Méditerranée ouvre ses portes le 7 avril 2013. Le 14 juin 2013, la Villa Méditerranée accueille ses premières expositions.  L’objectif de ces expositions était d’informer les visiteurs sur les problématiques contemporaines de l’espace méditerranéen.

Aujourd’hui, la Villa Méditerranée est devenue l’un des lieux culturels les plus renommés de Marseille. Finalement, le bâtiment n’accueillera pas de façon permanente le « centre international pour le dialogue et les échanges en Méditerranée » créé par le Conseil Régional de la région Provence Alpes Côte d’Azur. La Villa ferme ses portes en 2018 pour travaux. Elle se destine à accueillir un projet bien plus important : la réplique de la célèbre Grotte Cosquer ! La grotte Cosquer est une grotte préhistorique située près du Cap Morgiou dans la calanque de la Triperie. C’est Henri Cosquer qui découvre la grotte en 1985. À cause de la montée des eaux, elle est aujourd’hui immergée sous l’eau. C’est pour faire découvrir son histoire au monde entier que la région PACA choisit d’en installer une réplique au sein de la Villa Méditerranée.

Cette exposition est inaugurée le 4 juin 2022. Inaugurée grâce à Marseille Capitale de la Culture, la Villa Méditerranée s’est aujourd’hui fait une place de choix parmi les lieux culturels de Marseille. Entre juin et décembre 2022, elle avait déjà accueilli 500 000 visiteurs !

La rénovation des différents musées Marseillais

Si la désignation de Marseille en tant que capitale de la culture a permis à la cité phocéenne de mener à bien les projets d’ouverture du Mucem et de la Villa Méditerranée, les institutions culturelles déjà existantes n’ont pas été en reste. En 2013, l’Etat s’apprêtait à inaugurer son tout nouveau projet le MUCEM et la région PACA présentait la Villa Méditerranée. La Ville de Marseille ne voulait pas être en reste et lance alors une politique de réhabilitation de ses musées. Le Musée des Beaux-Arts du Palais Longchamp, le Musée des Arts Décoratifs et des Faïences du Château Borély, le Musée Cantini et le Musée d’Histoire de Marseille bénéficient tous d’une restauration.

Ces différentes restaurations couplées à l’ouverture de nouveaux lieux d’intérêt culturel permettent à Marseille de devenir une place culturelle de choix. L’offre culturelle des musées Marseillais est diverse et variée. Aujourd’hui, les visiteurs peuvent déambuler dans des musées modernes et bien aménagés et admirer des expositions sur des sujets variés en fonction du lieu qu’ils choisissent.

La désignation de Marseille en tant que capitale de la culture a également permis de rassembler les fonds nécessaires à une transformation de grande envergure pour la Friche de la Belle de Mai. La Friche aménage de nouveaux espaces de travail et d’exposition. C’est en 2013 qu’apparaît la Tour Panorama, un bâtiment de 5 étages qui dispose de 3 étages dédiés aux expositions. Les travaux de rénovation lancés à cette époque permettent également de rendre accessible le toit-terrasse de la Friche qui est aujourd’hui un lieu incontournable de la culture et de la scène musicale de Marseille !

Le sentier de randonnée GR 2013

Vous souhaitez vous remémorer ou découvrir ce qu’était Marseille à l’époque où elle était capitale de la culture ? Il est aujourd’hui encore possible d’emprunter le sentier de randonnée GR 2013 imaginé à l’occasion de Marseille Capitale de la Culture ! Ce parcours de randonnée de 365 kilomètres est l’œuvre de plusieurs structures : les excursionnistes Marseillais (un club de randonnée fondé en 1897 !), le cercle des marcheurs et le Comité Départemental de la randonnée pédestre. Ces structures se sont associées avec 11 artistes marcheurs pour imaginer un itinéraire de randonnée à travers l’aire métropolitaine de Marseille. C’est le premier GR qui explore une métropole de cette échelle et qui relie des espaces aussi différents les uns des autres. En suivant ce sentier, vous pourrez découvrir le travail de différents artistes.

Le randonneur qui emprunte le GR 2013 redécouvrira des espaces qu’il est censé connaître. Le point de départ du sentier se situe à la gare TGV d’Aix-en-Provence perçue comme un point central de la Métropole d’Aix-Marseille. L’itinéraire se compose ensuite de 7 séquences. Les séquences 1 à 3 font le tour de l’étang de Berre. Les séquences 4 à 7 vous emmènent à la découverte du massif de l’Etoile et du Garlaban. Vous pouvez choisir de réaliser le sentir de randonnée dans son intégralité (il vous faudra deux à trois jours de marche) ou de réaliser une séquence en particulier. Chaque séquence reste facilement accessible en transports en commun.

Pour plus d’informations sur ce sentier, vous pouvez consulter le site de l’office du tourisme.

Le changement d’image de Marseille

Bien entendu, la culture était au centre des préoccupations de Marseille Capitale de la Culture mais il n’y a pas eu que des projets culturels qui sont sortis de terre à cette époque. La Ville de Marseille profite de sa nomination en tant que capitale de la culture pour changer d’image. Elle souhaite se positionner comme une ville attractive et prendre des allures de capitale. Cela passe par une transformation du centre-ville et une modernisation des infrastructures ! La ville s’offre un véritable lifting. Ce sont les secteurs du Vieux-Port et de la Joliette qui sont concernés.

La réhabilitation des immeubles du centre-ville

Proches du futur MUCEM, ils se doivent d’être à la hauteur des attentes des milliers de touristes qui vont désormais transiter vers cette partie de la ville. Le boulevard Euroméditerranée que l’on connaît aujourd’hui sous le nom de Quai de la Joliette est entièrement rénové. Les façades des immeubles haussmanniens qui le bordent retrouvent toute leur splendeur. Il en va de même pour les immeubles de la rue de la République.

La piétonnisation du Vieux-Port

Du côté du Vieux-Port, la transformation est également indiscutable. Lorsque Marseille est choisie pour devenir capitale de la culture, la Communauté Urbaine lance un concours international pour le réaménagement du port. C’est le projet lancé par l’architecte Norman Foster et le paysagiste Michel Desvigne qui est retenu. Le port devient semi-piéton. Le trafic automobile ne disparaît pas entièrement. Cependant, depuis 2013, la part belle est laissée aux piétons. Il reste aujourd’hui deux couloirs de bus et un ou deux couloirs pour les voitures contre 6 couloirs automobiles avant le projet. Devenu beaucoup plus agréable pour les piétons grâce à Marseille Capitale de la Culture, le Vieux-Port se dote d’un élément architectural symbole de ce changement. Il s’agit de l’ombrière en miroir signée Normann Foster et installée sur le Quai des Belges. Elle reste encore aujourd’hui le point de rendez-vous de nombreux Marseillais !

La Ville de Marseille veut paraître plus dynamique et attractive pour Marseille Capitale de la Culture. C’est donc grâce à cet évènement que les Marseillais peuvent aujourd’hui emprunter le métro après 21h. C’est en 2013 (seulement) que le service de métro commence à fonctionner jusqu’à 00h30 !

La montée en puissance du tourisme

Nous vous le disions en introduction, la nomination de Marseille comme capitale de la Culture a permis à la ville d’attirer un nombre conséquent de touristes sur l’année 2013 ! Cette fréquentation touristique est restée importante après 2013. En effet, Marseille Capitale de la Culture a permis à la ville de bénéficier d’une couverture médiatique importante. Tous les projets lancés et inaugurés pour Marseille Capitale de la Culture ont permis de redorer le blason de la ville. À l’occasion de cet évènement, de nombreuses personnes ont découvert Marseille et se sont fait une image de la ville beaucoup plus positive que celle qu’ils pouvaient avoir au départ. La ville devient plus attractive et cela se ressent les années suivantes sur sa fréquentation touristique. En 2014, elle devient la deuxième ville française de congrès.

Aujourd’hui, le tourisme est toujours très important à Marseille. Il faut dire que la crise sanitaire et les difficultés de voyager à l’étranger ont amené les touristes français à découvrir les nouvelles régions de notre pays. Beaucoup se sont tournés vers Marseille. La fin de la crise sanitaire et l’allégement des conditions de voyage pour l’été 2022 ont signé le retour des touristes étrangers. L’été dernier près de 49 % des touristes qui ont visité la ville étaient d’origine étrangère. Les Américains étaient plus nombreux que d’habitude.

Aujourd’hui, de nombreux médias internationaux évoquent Marseille. Le 12 juillet 2022, le célèbre magazine Américain Time présente Marseille comme l’un des « meilleurs endroits au monde 2022 ». C’est la première fois que la cité phocéenne apparaît dans le classement du Time. De plus, elle est la seule ville Française à figurer dans ce classement 2022. En décembre 2022, Lonely Planet, une maison d’édition de guides de voyages place Marseille parmi « les meilleures destinations à visiter en 2023 ».

Cet attrait toujours plus important des touristes pour Marseille a bien un point de départ et la nomination de Marseille en tant que capitale de la culture en 2013 y est sans aucun doute pour quelque chose : elle a permis aux internationaux de découvrir Marseille, sa culture et son histoire !

Auteur de l'article :
Emma Antosik
Copyright 2023 Tarpin bien
Attention ! Les commentaires ne sont pas forcément vus par les établissements et événements. Si vous souhaitez réserver ou acheter des billets, faite le directement via les liens proposés ci-dessus ou en contactant l'établissement. Les commentaires sont publics, par conséquent n'écrivez pas de coordonnées personnelles (téléphone, mail, adresse ...).

1 Commentaire

  1. patrick-René-Louis PHILIPPE-PIERRAT

    je voudrais vous inviter à : PE-pi-AG au 6,8×10+7

    à bientôt
    patrick
    AG
    126 Rue de Verdun
    34400 Lunel

    Réponse

Envoyer un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières actus

Où sortir pour la fête de la musique 2024 à Marseille ?
En savoir plus
REUNION DE L'ACADEMIE INTERNATIONALE DU RAT A MARSEILLE : comment se débarrasser de ce nuisible ?
En savoir plus
Les plus beaux parcs de Marseille
En savoir plus
Que faire à Marseille ce week-end ? (du 12 au 16 juin)
En savoir plus
FUN RADIO LIVE LE 21 JUIN : TELECHARGEZ VOS INVITATIONS !
En savoir plus
Au Large Festival à la Citadelle de Marseille
En savoir plus
Les plus belles calanques de Marseille
En savoir plus
La boutique Hylton débarque aux Terrasses du Port
En savoir plus