Découvrez l’histoire de l’Observatoire de Marseille !

Le 29 Oct 2021Découverte Découvrez l’histoire de l’Observatoire de Marseille !

Attention ! Ceci est un montage… En vérité, il est impossible de prendre ce genre de photos de nuit à Marseille ! Vous voulez savoir pourquoi ? Cliquez sur ce lien : https://tarpin-bien.com/la-nuit-des-etoiles-2021-a-marseille/

Nous vous emmenons aujourd’hui dans le 4e arrondissement de Marseille, à l’arrière du parc Longchamp à la découverte d’un lieu qui demeure relativement méconnu des Marseillais : l’Observatoire de Marseille ! Connaissez-vous l’histoire de ce lieu qui fut jadis un lieu important pour l’astronomie française ?

L’Observatoire de Marseille est fondé à l’initiative des jésuites

L’observatoire de Marseille a été créé en 1702 par les jésuites dans le quartier du Panier, dans leur collège de Sainte-Croix, situé Montée des Accoules. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle ce passage était autrefois appelé Montée de l’Observatoire.

Le terme jésuite désigne les membres d’un ordre majeur de l’Église : La compagnie de Jésus. Les jésuites ont la réputation d’être des intellectuels. Avant d’intégrer cette communauté, ils ont suivi une formation de 15 ans pendant laquelle ils suivent des cours de théologie, de philosophie, de sciences etc. Ils font de l’éducation des jeunes une priorité et établissent de nombreux collèges, écoles ou universités à travers le monde. Les jésuites sont des religieux très ouverts aux sciences nouvelles et donc à l’astronomie, une science qui fascine le monde au XVIIIe siècle

Si vous passez par la Montée des Accoules, vous pourrez encore apercevoir le bâtiment qui abritait autrefois l’Observatoire de Marseille. Celui-ci abrite aujourd’hui une école primaire ainsi que le Préau des Accoules, le musée de Marseille destiné aux enfants.

L’essor de l’observatoire sous la présidence de Jean-Félix Adolphe Gambart

C’est de cet observatoire que Jean-Félix Adolphe Gambart, célèbre astronome français surnommé “le traqueur de comètes”  découvrit 16 comètes. Né à Sète, Jean-Félix Adolphe Gambart était destiné à entrer dans la marine tout comme son père avant lui. Pourtant, Alexis Bouvard, astronome français à qui l’on doit la découverte de 8 comètes et la compilation de tables astronomiques concernant Jupiter, Saturne et Uranus remarque très vite l’intelligence du jeune Gambart et le prend sous son aile. Après avoir été familiarisé avec les astres et les calculs astronomiques, Jean-Félix Adolphe Gambart intègre l’Observatoire de Marseille en 1819. Il en deviendra directeur seulement quelques années plus tard, en 1822.

Entre-temps, en 1763,  l’ordre des jésuites a été supprimé et l’Observatoire de Marseille est placé sous la tutelle du Ministère de la Marine puis du bureau des Longitudes. À cette époque, c’est un centre scientifique peu équipé, ce qui ne lui permet pas de briller par ses découvertes. 

C’est la présidence de Jean-Félix Adolphe Gambart qui lui permet de retrouver ses lettres de noblesse. L’astronome à doté l’observatoire de nombreux équipements tels qu’une lunette méridienne (un instrument qui mesure les hauteurs et les instants de passage d’étoiles) ou encore d’un cercle répétiteur (un instrument qui mesure les angles avec précision).

Lorsque Gambart meurt en 1836 du choléra, c’est Benjamin Valz qui est nommé directeur de l’Observatoire. En 1862Urbain le Verrier, directeur de l’Observatoire de Paris achève de faire de l’observatoire de Marseille un lieu de prestige en y installant un télescope de 80 m construit par Léon Foucault

Le déplacement de l’observatoire et la fin des observations professionnelles

Dans les années 1860, le site des Accoules commence à devenir trop exigu et bien trop près des lumières de la ville pour permettre aux astronomes de l’observatoire d’observer le ciel correctement. 

Un nouvel observatoire est alors construit sur le plateau Longchamp. Il est inauguré en 1872. Henri-Jacques Espérandieu en est l’architecte. En 1877, l’Observatoire de Marseille devient indépendant financièrement et administrativement. Il dépendait auparavant de l’Observatoire de Paris

Mais le même problème que celui rencontré au Panier finit par se poser pour l’Observatoire du plateau Longchamp. L’extension de la ville, l’augmentation de la poussière et de l’éclairage urbain empêchent une bonne observation du ciel. À  partir de la moitié du XXe siècle, les astronomes Marseillais se déplacent vers des sites d’observation loin des villes. En 1938, ils construiront notamment un nouveau site d’observation : l’Observatoire de Haute-Provence situé à Saint-Michel l’Observatoire, près de Forcalquier. À  partir de cette époque, l’Observatoire de Longchamp ne sera plus utilisé pour des observations professionnelles.

La recherche en astronomie ne s’est pas pour autant éteinte à Marseille. Depuis 2008, le centre de recherche en astronomie a été déplacé au sein de la Technopôle de Château-Gombert.

L’observatoire est ouvert au public pendant la Toussaint !

Maintenant que vous connaissez l’histoire de cet observatoire, peut-être avez-vous envie d’y jeter un coup d’œil histoire de voir à quoi un observatoire pourrait bien ressembler et de vous prendre pour un astronome ? L’association Andromède (Association Nouvelle pour la Diffusion des Recherches de l’Observatoire de Marseille Et le Développement des Expositions), créée en janvier 1976 organise régulièrement des visites de l’Observatoire pour le public.

Des expositions, des visites commentées ou encore des observations sont régulièrement organisées dans l’année.

Pendant les vacances de la Toussaint, l’association propose différents ateliers au sein de l’observatoire. Ces ateliers sont avant tout destinés aux enfants, mais les adultes sont également les bienvenus ! Ils comprennent : une visite de l’observatoire et du grand télescope de Léon Foucault, une séance de planétarium ainsi qu’une observation du soleil si jamais la météo le permet. Deux visites sont proposées à chaque fois : la première visite commence à 14h et est dédiée aux enfants à partir de 7 ans. La deuxième visite commence à 15h30 et est dédiée aux enfants de 5 à 7 ans.  Attention, les places sont limitées et il faut obligatoirement s’inscrire à l’adresse mail suivante pour participer : andromede.13@live.fr.


Retrouvez plus d’infos sur la page de l’évènement :

Auteur de l'article :
Emma Antosik
Copyright Tarpin bien
Attention ! Les commentaires ne sont pas forcément vus par les établissements et événements. Si vous souhaitez réserver ou acheter des billets, faite le directement via les liens proposés ci-dessus ou en contactant l'établissement. Les commentaires sont publics, par conséquent n'écrivez pas de coordonnées personnelles (téléphone, mail, adresse ...).

Envoyer un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières actus

Les vestiges antiques du boulevard de la Corderie vont être ré-enfouis
28 Nov 2022
En savoir plus
La tradition de la Sainte-Barbe !
27 Nov 2022
En savoir plus
Tentez de remporter un iPhone 14 ou une PS5 avec iFly
27 Nov 2022
En savoir plus
Où sortir à Marseille ce week-end ? (du 30 novembre au 4 décembre 2022)
27 Nov 2022
En savoir plus
L'histoire du café presque centenaire de Marseille !
25 Nov 2022
En savoir plus
Où manger vegan à Marseille ?
25 Nov 2022
En savoir plus
Les Sud'crés présentent leurs bûches de Noël 2022
24 Nov 2022
En savoir plus
5 expos à ne pas louper à Marseille !
23 Nov 2022
En savoir plus