10 romans sur Marseille à lire absolument !

Le 14 Sep 2022CultureDécouverte 10 romans sur Marseille à lire absolument !

Chers amateurs de lecture, cet article est fait pour vous !  

Romans policiers, histoires d’amour, témoignages, récits d’aventures etc. Il semble que la ville de Marseille convienne à tous les genres de littérature et plaise beaucoup aux auteurs. Aujourd’hui, nous vous présentons 10 romans qui ont Marseille pour cadre ! D’Alexandre Dumas au polar récent de Christophe Gavat en passant par Marcel Pagnol et  Émile Zola, il y en aura pour tous les goûts.  

Le comte de Monte Cristo, d’Alexandre Dumas 

Alexandre Dumas est probablement l’un des auteurs les plus célèbres à avoir utilisé Marseille comme cadre dans son roman Le comte de Monte Cristo. Cette œuvre est d’abord parue en roman feuilleton entre 1844 et 1846 dans Le journal des débats. C’est ensuite devenu l’un des romans les plus connus d’Alexandre Dumas. Le livre est traduit dans le monde entier. 

Le comte de Monte Cristo raconte l’histoire d’Edmond Dantès, un jeune officier âgé de 19 ans promis à un bel avenir. Il est en passe de devenir capitaine du navire Le Pharaon. Malheureusement, ce futur poste suscite beaucoup de jalousies. Deux de ses proches, Danglars le comptable du Pharaon et Fernand Mondego le cousin de sa fiancée Mercédès se mettent à conspirer contre lui. Les deux hommes font accuser Dantès d’être un conspirateur bonapartiste. Celui-ci sera arrêté par les autorités le jour de son mariage et enfermé dans l’une des geôles du château d’If. Edmond Dantès restera enfermé au château d’If pendant 14 ans.  

La plaque du cachot d’Edmond Dantès au château d’If.

Durant ces 14 années, il se lie avec un autre prisonnier, l’abbé Faria. L’abbé lui parle d’un trésor caché sur la petite île italienne de Montecristo. Les deux hommes commencent à préparer un plan d’évasion. Malheureusement, le prêtre, âgé, décède avant de retrouver sa liberté. C’est ce qui permet à Dantès de s’enfuir. Il prend la place de Faria dans le sac mortuaire. Une fois jeté à la mer, il nage jusqu’à l’île de Tiboulen. Il se fait ensuite engager comme marin sur un bateau de contrebandiers. C’est ce qui lui permet d’arriver jusqu’à l’île de Montecristo. Dantès trouve le trésor et, une fois riche, il revient à Marseille à bord de son nouveau yacht. Se faisant désormais appeler le comte de Monte Cristo, Dantès enquête secrètement sur ses ennemis et prépare sa vengeance. 

Les mystères de Marseille d’Émile Zola 

Le roman-feuilleton Les mystères de Marseille est publié dans Le Messager de Provence avant de paraître en livre en 1867. C’est l’une des premières œuvres de l’écrivain français Émile Zola. Ce livre raconte l’histoire d’amour de Philippe Cayol un jeune homme pauvre, sans titre et républicain avec Blanche de Cazalis la nièce du riche député royaliste de Cazalis.  

Marius, le frère de Philippe met un point d’honneur à protéger les deux amants de la colère de Monsieur de Cazalis. Ensemble, les deux amants auront un enfant illégitime. Philippe sera malheureusement contraint de fuir, aidé par son frère car il encoure la peine de mort. C’est le début d’une série de scandales, de meurtres, d’histoires louches et de trahisons. Avec ce roman, Émile Zola nous raconte également Marseille à l’époque de la Révolution de 1848 et de l’épidémie de choléra. Il nous invite à rencontrer toutes les couches de la société de l’époque à travers les différents quartiers de Marseille qu’il connaît bien. 

La trilogie de Jean-Claude Izzo 

Jean-Claude Izzo est un célèbre auteur Marseillais qui a marqué la littérature des années 1990 avec ses romans. Son œuvre la plus connue est certainement la trilogie de romans policiers qui évoquent les aventures de Fabio Montale. Issu de l’immigration italienne, Fabio Montale est un ancien délinquant devenu policier. Fabio Montale connaît Marseille comme sa poche et au fil de ses enquêtes, il nous emmène également découvrir la ville. Des quartiers nord jusque dans son petit cabanon du bord de mer, Fabio Montale déambule dans le labyrinthe Marseillais. Il nous raconte ses souvenirs et ses enquêtes.  

Chaque tome est dédié à une enquête du personnage. Le premier tome intitulé Total Khéops (en hommage à l’une des expressions imaginées par Akhenaton) paraît en 1995. Manu et Ugo : amis d’enfance de Fabio Montale et partenaires de braquage sont abattus. Fabio Montale mène l’enquête et se retrouve confronté à de vieux souvenirs. Le deuxième tome de la trilogie, Chourmo, paraît en 1996. Gélou, la cousine de Fabio vient lui apprendre la disparition de son fils Guitou. Quelque temps plus tard, le cadavre de Guitou est retrouvé au côté de celui d’un historien algérien. Fabio Montale s’interroge. Qui pourrait en vouloir à ce jeune homme sans histoire ? Dans Soléa paru en 1998, Fabio vient en aide à son amie Babette. Jeune journaliste Marseillaise, elle était en train de terminer son reportage sur la mafia lorsque des tueurs abattent son amant et se mettent à la poursuivre. 

Les aventures de Fabio Montale ont été adaptées plusieurs fois à l’écran. Le réalisateur et journaliste Marseillais Alain Bévérini adapte Total Khéops en film en 2002. Les trois romans sont également adaptés en mini-série par José Pinheiro en 2002.  

Les souvenirs d’enfance de Marcel Pagnol  

Voici une autre œuvre absolument incontournable de la littérature Marseillaise. Il s’agit des Souvenirs d’enfance du célèbre écrivain, dramaturge, cinéaste et producteur Marcel Pagnol. Publiée à partir de 1957, cette œuvre autobiographique raconte l’enfance de Marcel Pagnol, depuis sa naissance jusqu’à ses études au lycée Thiers. Cette œuvre nous permet de découvrir Marseille au XXe siècle à travers les yeux du jeune Marcel qui se promène au parc Borély, passe ses vacances dans la colline Marseillaise et fait ses études dans l’un des plus anciens lycées de Marseille.   

Le premier roman s’intitule La gloire de mon père. Il paraît en 1957. Marcel Pagnol y relate son enfance passée à Marseille, ses premières années à l’école primaire et ses vacances en famille. À l’âge de 6 ans, Marcel Pagnol se rend souvent au parc Borély avec sa tante Rose. Ces promenades si fréquentes sont en réalité un prétexte pour Rose d’y voir Jules. Jules finira d’ailleurs par devenir l’oncle de Marcel ! En 1904, les deux familles décident de louer une maison de campagne sur la commune des Bellons située derrière la Treille.

Les premières vacances dans cette maison baptisée La Bastide Neuve sont une révélation pour Marcel Pagnol et son frère. Ils tombent sous le charme de la campagne provençale. Le titre La gloire de mon père fait référence à une partie de chasse. Ce jour-là, Joseph, le père de Marcel abat une paire de perdrix bartavelles en plein vol alors qu’il “n’avait jamais tué ni poil ni plume”

Le deuxième tome Le château de ma mère paru en 1957 s’inscrit dans le prolongement du premier. Marcel passe toujours ses vacances au pied du Garlaban. Il se lie d’amitié avec un jeune du village : Lili des Bellons. La famille se rend chaque samedi dans le village de la Treille. Pour cela, ils longent le canal de Marseille grâce à Bouzigue, un ancien élève de l’instituteur Joseph, le père de Marcel.

Dans le troisième roman, Le Temps des Secrets paru en 1960, Marcel Pagnol relate ses premiers amours avec Isabelle Cassignol. Isabelle est la fille d’un poète en vacances à la Treille. Lorsque l’été touche à sa fin, Marcel Pagnol, de retour à Marseille entre au lycée Thiers en classe de sixième. La scolarité au lycée Thiers se poursuit dans le quatrième roman intitulé Le temps des amours. Marcel Pagnol n’a jamais achevé ce roman. C’est l’éditeur Bernard de Fallois qui le publie à titre posthume en 1977

Marseille, Porte du Sud d’Albert Londres 

Voilà un livre un peu différent des autres puisque ce n’est pas un roman à proprement parler. Dans ce livre on ne trouve aucune histoire d’amour passionnelle. Il n’est pas non plus question de résoudre une enquête ou d’échapper à des tueurs sanguinaires mais simplement de Marseille ! Albert Londres est un journaliste et écrivain français qui demeure encore aujourd’hui une référence pour le journalisme d’investigation. En 1926, le journaliste a déjà sillonné le monde et écrit un bon nombre de reportages. Il n’est pas rare qu’Albert Londres transite par le port de Marseille au fil de ses voyages. Il n’a pourtant jamais pris le temps de s’arrêter dans la ville.

C’est ce qu’il finit par décider de faire et c’est ce qui donnera naissance à l’œuvre Marseille, Porte du Sud. Il y raconte la ville de Marseille telle qu’il l’a vue. À l’époque, Marseille est un port de transit de l’Empire colonial français. La ville prospère est déjà cosmopolite et populaire. Albert Londres y rencontre des aventuriers, des immigrés, des trafiquants, des commerçants, des dockers, des prostituées et des marins. Dans son reportage, Albert Londres relate son expérience de Marseille et dresse le portrait d’une ville multiculturelle.  

Si vous avez envie de vous plonger dans le passé de Marseille, le développement de son port et de comprendre comment la ville est devenue ce qu’elle est aujourd’hui, c’est probablement le livre que vous devez lire ! 

Mort d’un personnage de Jean Giono  

Jean Giono est un auteur français né à Manosque en 1895. La plupart de ses œuvres évoquent le monde paysan et les paysages de Provence. Dans son roman Mort d’un personnage publié en 1949, Jean Giono nous raconte la fin de vie d’une grande dame de Provence : Pauline de Théus. Propriétaire d’un domaine à La Valette, Pauline décide de le vendre pour venir s’installer à Marseille dans une maison d’aveugle et finir sa vie aux côtés de son fils Monsieur Pardi. Durant toute sa vie, Pauline a toujours fasciné et intrigué les gens qu’elle rencontrait. 

À la fin de sa vie, c’est son petit-fils Angelo, revenu à Marseille après plusieurs années, qui est touché par son charme. Le jeune homme va ainsi prendre le temps de s’occuper de sa grand-mère. Ensemble, ils ont beaucoup de conversations et font de grandes promenades dans Marseille. Angelo nous raconte la vieillesse de ce personnage et l’amour qui les unit jusqu’à la fin.  

À la grâce de Marseille de James Welch 

James Welch est un auteur américain né dans une réserve indienne en 1940. En 2000, James Welch choisit Marseille comme cadre pour son dernier roman. À la grâce de Marseille raconte l’histoire de Charging Elk, un Indien venu en France en 1889 avec la célèbre troupe de Buffalo Bill : le Wild West Show. Cette troupe ainsi que la tournée du livre ont d’ailleurs véritablement eu lieu. Après le spectacle à Marseille, Charging Elk attrape la grippe. Le reste de la troupe l’abandonne à l’hôpital préférant continuer la tournée que d’attendre son rétablissement. Le jeune indien se retrouve donc livré à lui-même dans une ville qu’il ne connaît pas et dont il ne parle pas la langue. Le jeune Indien, né dans une réserve indienne, essaie de comprendre les rouages de ce nouveau monde dont il ne connaît rien.  

Au fil du roman, vous pourrez suivre la rencontre entre le jeune Indien et les Marseillais et découvrir la ville à travers les yeux d’un protagoniste qui découvre son paysage et sa culture pour la première fois et qui ne va pas manquer de s’attirer bon nombre de problèmes ! 

Corniche Kennedy de Maylis de Kerangal 

Corniche Kennedy est un roman sur Marseille publié par Maylis de Kerangal en août 2008. C’est ce livre qui lui vaudra son premier succès. Le titre du livre fait bien entendu référence à la célèbre promenade Marseillaise ! Il relate l’histoire d’un groupe d’adolescents Marseillais qui se retrouve tous les soirs sur un bloc de béton en contrebas de la Corniche où ils s’amusent de diverses façons. Au fil de l’histoire les jeunes s’amusent à sauter dans la mer depuis des promontoires de plus en plus haut et de plus en plus dangereux. Un jour Suzanne qui observe le groupe de loin et aimerait en faire partie tente de les approcher mais se fait accuser de voleuse en tentant de décrocher le téléphone de l’un d’eux. D’abord méprisée, elle finira tant bien que mal par intégrer le groupe de jeunes et se rapproche d’Eddy, le meneur de la petite troupe. 

Sylvestre Opéra, un policier qui s’occupe habituellement des affaires de transport de drogue doit surveiller “les jeunes de la Corniche”. Il faut les empêcher de sauter pour éviter les accidents. Les adolescents n’arrêteront pas leur jeu pour autant et continuent pour provoquer les policiers. Un soir, alors qu’ils sautent, Eddy, Suzanne et Mario, le meilleur ami d’Eddy trouve un paquet de drogue dans la mer.

Notez que la réalisatrice Dominique Cabrera adapte ce roman au cinéma en 2016.  

Maudite de Denis Zott 

Dans la littérature actuelle aussi Marseille est souvent mise en avant. En 2018, la cité phocéenne est le théâtre d’un polar de Denis Zott. L’auteur alsacien y raconte l’histoire de Luce, une jeune fille de 16 ans enceinte. L’histoire débute lorsque l’appartement de Tony Beretta, petit dealer et fervent supporteur de l’OM prend feu dans le quartier du Stade Vélodrome.  Luce qui s’y trouvait parvient à échapper aux flammes en emportant avec elle l’argent et la drogue qu’y cachait Tony.

Au cours du roman, Luce donne naissance à des jumeaux. Elle s’attire surtout un tas d’ennuis à cause de la drogue qu’elle a volé . Le butin semble convoité par beaucoup de monde : Canari le flic pourri, les hommes de main de Tony, le vieux caïd Topin et même Yasmina, l’infirmière qui s’occupe d’elle et de ses jumeaux. Luce va devoir redoubler d’efforts pour se sortir du pétrin dans lequel elle s’est mise et sortir de sa ville qui est devenue un véritable piège pour sa famille. 

Cap Canaille de Christophe Gavat 

Cap Canaille est un roman paru en 2020 et qui a obtenu le Prix du Quai des Orfèvres en 2021. C’est un prix fondé en 1946 par Jacques Catineau qui récompense chaque année un roman policier écrit par un auteur de langue française.  

Dans ce roman, l’auteur Christophe Gavat raconte l’histoire d’Henri Saint-Donnat un ancien policier parisien désormais en poste à Marseille. Très vite, il se retrouve confronté à son premier “barbecue”, un évènement sordide pendant lequel les trafiquants de la cité phocéenne enferment un corps dans une voiture avant d’y mettre le feu. Henri Saint-Donnat se lance donc dans une enquête pour identifier la victime. Seulement voilà, lorsqu’il sait enfin qui est décédé ce jour-là, Henri se rend compte que c’est une personne qu’il connaissait autrefois à Paris et se demande bien comment elle a pu finir mêlée à des histoires de trafics de drogue à Marseille.  

Auteur de l'article :
Emma Antosik
Copyright Tarpin bien
Attention ! Les commentaires ne sont pas forcément vus par les établissements et événements. Si vous souhaitez réserver ou acheter des billets, faite le directement via les liens proposés ci-dessus ou en contactant l'établissement. Les commentaires sont publics, par conséquent n'écrivez pas de coordonnées personnelles (téléphone, mail, adresse ...).

Envoyer un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dernières actus

Où sortir à Marseille en octobre 2022 ?
29 Sep 2022
En savoir plus
Où sortir à Marseille avec les minots (vacances de la Toussaint 2022)
29 Sep 2022
En savoir plus
Où sortir à Marseille pour halloween 2022 ?
29 Sep 2022
En savoir plus
Le projet de voie verte le long de l'Huveaune se concrétise
28 Sep 2022
En savoir plus
Où sortir à Marseille ce week-end ? (du 28 septembre au 2 octobre 2022)
27 Sep 2022
En savoir plus
Les différentes îles Marseillaises et leurs secrets
26 Sep 2022
En savoir plus
Foire de Marseille 2022
24 Sep 2022
En savoir plus
Interview : Le comte de Bouderbala
21 Sep 2022
En savoir plus