Découvrir Marseille à vélo

Le 20 Mai 2021DivertissementEscapades Découvrir Marseille à vélo

En plus d’être un moyen de transport écologique, le vélo est un bon moyen de se maintenir en forme. C’est aussi un moyen de découvrir une ville d’une manière différente. Malheureusement, Marseille est souvent la dernière des villes françaises en matière d’aménagements pour les vélos. On a quand même essayé de vous sélectionner quelques itinéraires sympas ! Tous en selle !

Circuit centre-ville : Place de la Joliette à la Place Estrangin

La première balade de cette sélection est accessible à tous les niveaux et vous emmène en plein centre-ville de Marseille. Compte-tenu de la circulation, cela peut faire peur mais rassurez-vous la totalité du chemin s’effectue sur des pistes cyclables. Les pistes cyclables seront signalées soit pas un marquage vert au sol, soit pas le dessin blanc d’un cycliste. Parfois, les pistes cyclables empruntent les voies de bus. Top départ place de la Joliette, face aux Docks, symbole de la période industrielle de Marseille et aujourd’hui transformés en centre-commercial à l’architecture unique.

Dirigez-vous vers le Vieux-Port en empruntant le Boulevard Jacques Saadé anciennement appelé Boulevard Euromediteranée. Pour la petite histoire, ce boulevard long de 2,5 km qui s’étend de la Tour CMA CGM au Vieux-Port à été aménagé en 2013. L’objectif était de rouvrir le littoral aux marseillais. Des travaux titanesques ont été réalisés pour supprimer la passerelle de l’autoroute qui s’y trouvait. La place de la voiture y a été considérablement réduite au profit de grands espaces piétonnier et de pistes cyclables. Ce boulevard vous permettra de contempler le port de Marseille, la Major, le MuCEM et la Villa Méditerranée avant d’arriver sur le port par le Fort Saint-Jean.

Au bout, vous arrivez sur le Vieux-Port par la gauche en longeant le fort Saint-Jean. Bâti au XIIe siècle, il fait aujourd’hui partie intégrante du MuCEM mais à l’origine, ce sont les Hospitaliers de Jérusalem qui y installent leur commanderie à l’époque des croisades. Il est ensuite devenu un point de contrôle pour défendre le port de Marseille et a servi de lieu de stockage des explosifs pendant l’occupation allemande de Marseille dès novembre 1942. En longeant le fort Saint-Jean, vous arriverez sur le Quai du Port. Vous observerez tour à tour l’hôtel de ville et l’église Saint-Ferréol les Augustins (l’une des plus grandes églises de Marseille) avant de vous engager sur la Canebière.

Dans un objectif de redynamisation du centre-ville, le premier tiers de la Canebière est piéton depuis 2019. De larges espaces pour le vélos ont également été intégrés. Tournez place Charles de Gaule et remontez la rue Paradis, la plus luxueuse des artères marseillaises, elle aussi réaménagée depuis 2017 ! Avec ses 2870 mètres, de la Canebière jusqu’à l’Avenue du Prado, c’est la deuxième rue la plus longue de Marseille.

Vous vous arrêterez au niveau de la Place Estrangin-Pastré. Vous voilà arrivé à destination ! Vous pourrez admirer la fontaine qui trône en son centre. Elle a été bâtie pour commémorer l’héroïsme des marseillais pendant l’épisode de Peste de 1720. Cette place dynamique est le symbole de la richesse et de l’esprit libéral qui a marqué Marseille au XIXe siècle. Les hôtels de la Banque de France et de la Caisse d’Epargne y ont été édifiés.

Circuit du littoral : De la Corniche aux plages du Prado

Pour ce second circuit, direction la Corniche ! A pied, vous l’avez sûrement déjà emprunté en long en large et en travers mais avez-vous eu un jour le temps de la découvrir à vélo ? Surtout que cette partie du littoral est particulièrement idéale pour les trajets en vélo. En effet, depuis juin 2019, deux kilomètres de piste cyclable à double sens et entièrement sécurisée ont été aménagés depuis la Villa Valmer jusqu’aux plages du Prado. L’occasion de profiter d’un bon bol d’air marin et de contempler au loin les îles du Frioul et le château d’If.

Le circuit vous permettra de longer la plage du Prophète, l’une des plus anciennes plages de Marseille. Vous êtes vous déjà demandé pourquoi la plage avait été ainsi nommée ? Deux histoires s’opposent. Certains disent que le Prophète désigne un navire à vapeur qui faisait le voyage entre Marseille et Alger dans les années 1850. D’autres attribuent ce nom au chanteur lyrique marseillais Jean-Vital Jammes qui vivait dans la Villa Ismaël située sur les hauteurs de la plage et dont l’interprétation de l’opéra de Meyerbeer, Le Prophète, joué à Marseille en 1856 aurait inspiré les gens du quartier.

Vous passerez également devant le mémorial des rapatriés d’Algérie. Cette sculpture en forme de pale d’hélice de bateau est réalisée en bronze, mesure 9 mètres de haut et pèse 20 tonnes. Suite à la déclaration d’Indépendance de l’Algérie en 1962 près de 20 000 pieds noirs désirent rentrer en France. L’hélice est le symbole de la Traversée de la Méditerranée de ses rapatriés pour rejoindre Marseille.

Il est maintenant temps d’amorcer la descente vers les plages du Prado. Très populaires auprès des marseillais dès lors que les températures commencent à remonter, ces plages artificielles ont été crées par Gaston Defferre à la fin des années 1970.

Circuit de l’Huveaune : de Mazargues au rond-point du Prado

Direction le sud de la ville pour une balade le long de l’Huveaune. On débute Avenue de Mazargues, à l’entrée du sentier pédestre de l’Huveaune. C’est une balade très agréable à réaliser en vélo et idéale pour une sortie en famille car elle se réalise bien à l’abri de la circulation !

Profitons-en pour vous faire un petit topo sur l’Huveaune. C’est le nom d’un fleuve qui prend sa source dans le massif de la Sainte-Beaume (Var) et qui se jette à Marseille dans la mer Méditerranée. Selon la légende, ce sont les larmes de Marie-Madeleine qui alimenteraient le cours d’eau. C’est dans une grotte qui porte aujourd’hui son nom que Marie-Madeleine aurait vécu recluse les dernières années de sa vie.

Le fleuve de l’Huveaune a notamment permis l’apparition d’une activité agricole à Marseille. Dès le Moyen-Age, c’est l’Huveaune qui approvisionne en eau certains moulins de la ville et permet le développement d’industries telle que la faïencerie ou la tuilerie. Au cours du XIXe siècle la vallée de l’Huveaune entre Aubagne et Marseille s’industrialise : métallurgie, industrie chimique et chocolateries sont implantées. Ainsi, jusque dans les années 1980, le fleuve est très pollué. Aujourd’hui l’eau est traitée et nettement plus propre. Certaines espèces de poissons et de canards sont même revenues s’y installer.

En suivant le sentier pédestre de l’Huveaune vous arriverez jusqu’au parc Borély. Ce parc est aménagé entre 1860 et 1880 lorsque la municipalité de Marseille rachète le château Borély et une partie de son domaine. Il est agréable d’y circuler à vélo mais attention si vous venez le week-end, vous risquez de croiser du monde !

Le château Borély est une bâtisse de style néo-classique datant du XVIIIe siècle. C’est Louis Borély (issu d’une richissime famille de négociants en commerce maritime) qui fait construire ce château par le célèbre architecte Charles-Louis Clérisseau.

Si vous le souhaitez, vous pouvez sortir du parc Borély, traverser l’Avenue Pierre Mendès France et vous rendre à l’endroit où L’Huveaune se jette dans la Méditerranée, tout au bout de la plage du même nom. Si vous le souhaitez, vous pouvez enchaîner avec le circuit du littoral qui vous permettra de rejoindre la Villa Valmer par la Corniche.

Circuit de la Campagne Pastré : A la découverte des châteaux marseillais

C’est aux portes des calanques que vous réaliserez cette balade. Nous partons à la découverte du célèbre parc de la Campagne Pastré, très apprécié des marseillais pour le dépaysement qu’il permet. Il s’étend sur 120 hectares jusqu’à l’entrée des calanques. Il est ainsi nommé en référence à la famille Pastré à qui ce domaine appartenait entre 1836 et 1853.

Ce parc est tout à fait accessible pour les vélos. Il y a de nombreux chemins goudronnés qui permettent de traverser le parc en toute simplicité ! Attention tout de même à respecter les promeneurs. Vous découvrirez non seulement l’un des plus beaux jardins de Marseille mais aussi de véritables prouesses architecturales. En effet, trois bâtisses y ont été édifiées entre 1845 et 1865.

La plus grandiose et la plus célèbre d’entre elles est sans-doute le Château Pastré. Il a été commandé par Eugène Pastré et son épouse et construit sur les plans de l’architecte parisien Jean-Charles Danjoy. Il est achevé en 1962. Pendant la Seconde guerre Mondiale, sa propriétaire, la comtesse Lily Pastré fit de cette demeure un refuge pour les artistes et y cacha de nombreux juifs. A partir de mai 1995 et jusqu’en 2013, le château abrite le musée de la faïence. Il est aujourd’hui fermé au public.

En longeant le chemin principal du parc, vous arriverez à la hauteur du château Estrangin situé sur votre droite juste un peu avant le château Pastré. Il date de 1861. Son architecture s’inspire des grandes demeures bourgeoises du nord de la France et de la région parisienne. Il abrite aujourd’hui un centre aéré qui dépend de la mairie du 4e.

Le château de Sanderval se situe plus en retrait dans le parc, il faut redescendre sur la gauche après le château Pastré. C’est une bâtisse beaucoup plus austère, construite en briques et en pierres. Le nom de Sanderval lui est donné lorsque Rose Pastré épouse Aimé Olivier de Sanderval. Aujourd’hui, cette demeure accueille l’Itep Sanderval, une institution qui accompagne les enfants en difficulté.

Durant cette balade, vous aurez aussi l’occasion de passer à côté du canal de Marseille, qui achemine les eaux de la Durance jusqu’à Marseille depuis juillet 1849. Le canal de Marseille se termine au Palais Longchamp construit lui aussi au milieu du XXe siècle pour célébrer l’arrivée de l’eau.

Circuit de l’Étoile

Le dernier itinéraire vélo de cet article nous emmène au nord de Marseille à la découverte du Massif de l’Étoile. Attention, la balade est un peu plus physique que les autres. Même si elle reste accessible, nous vous conseillons d’y aller avec un VTT.

Vous pouvez vous garer à l’entrée des chemins pédestres du massif de l’Etoile, située derrière le quartier de la Batarelle (13e arrondissement). Vous trouverez de la place pour vous garer le long du bassin du vallon Dol. C’est un bassin créé en 1973 destiné à compléter l’alimentation en eau déjà permise par le canal de Marseille.

Engagez-vous sur la longue ligne droite qui mène au massif de l’Etoile. L’Etoile est un petit massif marseillais de 10 000 hectares. Le nom d’Etoile lui vient de sa situation géographique : au nord par rapport à la ville de Marseille et donc en direction de l’étoile polaire. C’est Marcel Pagnol qui a rendu célèbre le massif de l’Etoile en l’évoquant dans son œuvre L’eau des collines.

Les nombreux chemins du massif de l’Étoile offrent de nombreuses possibilités de balades de randonnées ou en VTT. Vous pourrez tour à tour contempler de splendides panoramas sur la ville de Marseille et la mer Méditerranée et sur l’antenne de l’Étoile, un émetteur de télévision et de radio dont la tour hertzienne culmine à 148 mètres. Une balade à vélo dans le massif de l’Étoile, c’est aussi l’occasion d’admirer une végétation typiquement provençale : cyprès, pins d’Alep, oliviers ou encore des plantes aromatiques comme le thym et romarin poussent dans le massif.

Des projets en cours ?

C’est certain, Marseille est très en retard par rapport aux autres villes de France pour ce qui est de la circulation en vélo. Elle est même souvent placée dernière. En effet, en 2019, la ville comptait seulement 80 km de pistes cyclables contre 800 km à Paris ! La ville tente toutefois de rattraper son retard. En 2019, la Métropole dévoilait son Plan Vélo : Un investissement de 60 millions d’euros qui permettra de créer 280 km de pistes d’ici 2030. Il est prévu que certaines pistes soient accessibles dès 2024. Vous pouvez retrouver la carte des futures pistes juste ici :

Auteur de l'article :
Emma Antosik
Copyright Tarpin bien
Attention ! Les commentaires ne sont pas forcément vus par les établissements et événements. Si vous souhaitez réserver ou acheter des billets, faite le directement via les liens proposés ci-dessus ou en contactant l'établissement. Les commentaires sont publics, par conséquent n'écrivez pas de coordonnées personnelles (téléphone, mail, adresse ...).

Envoyer un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières actus

L'histoire du café presque centenaire de Marseille !
25 Nov 2022
En savoir plus
Où manger vegan à Marseille ?
25 Nov 2022
En savoir plus
Les Sud'crés présentent leurs bûches de Noël 2022
24 Nov 2022
En savoir plus
5 expos à ne pas louper à Marseille !
23 Nov 2022
En savoir plus
Où sortir à Marseille ce week-end ? (du 23 au 27 novembre 2022)
21 Nov 2022
En savoir plus
La 1re dark kitchen gastronomique de Marseille va ouvrir ses portes !
21 Nov 2022
En savoir plus
On a testé le SAVIM : le salon du vin et de la gastronomie !
20 Nov 2022
En savoir plus
Les secrets du music-hall marseillais
18 Nov 2022
En savoir plus