Les édifices classés Monument Historique à Marseille

Le 27 Juin 2022CultureDécouverteHistoire Les édifices classés Monument Historique à Marseille

Qu’est-ce qu’un Monument Historique ?

Débutons cet article en expliquant rapidement ce qu’est un monument historique. Un monument historique, c’est un immeuble bâti ou non bâti (un parc, un jardin, une grotte etc.) ou un objet mobilier (un meuble ou un immeuble) qui reçoit un statut juridique particulier en France. Ce statut juridique permet de le protéger car il dispose d’un intérêt historique, artistique ou architectural. Cela permet d’assurer sa conservation, sa restauration et sa mise en valeur. Les monuments français sont classés Monument Historique depuis 1840 ! En 2020, selon la base Mérimée (une base de donnée sur le patrimoine architectural français), il y avait 45 684 monuments historiques en France. À Marseille, nous comptons actuellement 91 édifices protégés au titre des Monuments Historiques.

Tous les bâtiments protégés par le label Monument Historiques ont différents avantages : 

  • Les bâtiments apparaissent dans les supports de communication diffusés par le ministère de la Culture.
  • Ils ont la possibilité d’obtenir une signalisation routière avec le logo “Monument Historique”. Les propriétaires peuvent utiliser ce logo sur tous les documents de communication et de signalétique.
  • Les Monuments Historiques figurent dans tous les plans locaux d’urbanisme ou dans les plans de gestion de sites patrimoniaux.
  • Les bâtiments ont la possibilité d’obtenir des subventions pour des projets d’entretien, d’étude, de réparation ou de restauration d’objets ou de mobiliers.

La différence entre les monuments classés et les monuments inscrits au titre des Monuments Historiques

Il existe deux niveaux de protection au sein de la liste des monuments historiques : les monuments classés et les monuments inscrits. L’inscription est une protection des monuments qui disposent d’un intérêt remarquable à l’échelle régionale. C’est la comission régionale du patrimoine et de l’architecture de la région dans laquelle le monument se trouve qui décide de son inscription.

Le classement est un degré de protection encore plus important que l’inscription. Cette fois la protection du monument est reconnue au niveau national. Le classement d’un bâtiment au titre des Monuments Historiques s’officialise par un arrêté du ministère de la Culture.

Un monument peut être classé ou inscrit en totalité ou en partie au titre des Monuments Historiques.

Les monuments Marseillais classés au titre des Monuments Historiques

La ville de Marseille comporte 35 édifices qui sont classés Monuments Historiques. Ces monuments sont issus de différentes catégories. Certains monuments sont issus du patrimoine traditionel (une église, un château etc.) d’autres sont plus originaux : une fontaine, un phare, une grotte préhistorique etc.

Les lieux de culte

Certains lieux de culte sont très anciens. Ils font partie intégrante du patrimoine architectural et historique de la France. 34 % des Monuments Historiques Français sont des édifices religieux. Marseille compte 8 édifices religieux classés Monuments Historiques.

Parmi ceux-ci on retrouve notamment l’abbaye de Saint-Victor qui est l’un des plus anciens bâtiment de la ville encore debout. Cette abbaye a été fondée au Ve siècle par Jean Cassien et serait l’un des premiers monastiques fondé en Gaule. Son fondateur, Cassien est d’ailleurs probablement l’initiateur de la vie religieuse à Marseille ! Ce bâtiment possède donc une histoire incroyablement riche. L’abbaye de Saint-Victor est également remarquable pour son architecture qui est un mélange de deux styles : l’art roman et l’art gothique. C’est probablement pour ces raisons que l’abbaye de Saint Victor est classée au titre des Monuments Historiques en 1840 sur la première liste de monuments historiques !



Chose surprenante : Contrairement à ce que l’on pourrait penser, Notre-dame de la Garde ne figure pas au titre des Monuments Historiques ! La basilique n’est ni inscrite ni classée !

Les bâtiments 

De nombreux bâtiments Marseillais sont classés Monuments Historiques. Certains sont très anciens, d’autres sont plus récents. Dans tous les cas, ils disposent tous d’une architecture remarquable et ont tous participé à leur manière à construire l’histoire de Marseille !

Nous retrouvons notamment l’Hôtel de Cabre. Vous êtes sûrement déjà passé à côté de ce bâtiment situé derrière le Vieux-Port non loin de la mairie. Construite vers 1535 à la demande de Louis Cabre, cette maison est la plus vieille maison encore debout à Marseille. Cette maison a traversé de nombreux siècles sans subir de grosses dégradations. Pendant la Révolution, les révolutionnaires ont détruit les armoiries à fleur de lys qui ornent la façade. En 1943, alors que les Allemands bombardent tout le quartier du Vieux-Port, l’hôtel de Cabre fait partie des rares monuments (avec l’Hôtel de Ville et la Maison Diamantée) à être épargnés. Cette maison de trois étages est de style gothique et Renaissance. L’Hôtel de Cabre est classé Monument Historique depuis le 2 mai 1941.



Les vestiges archéologiques

Marseille est l’une des plus anciennes villes de France fondée en 600 avant Jésus-Christ par les Grecs. Il est donc normal qu’on y trouve de nombreux vestiges archéologiques qui ont subisté jusqu’à notre époque. Ces vestiges sont bien entendu classés au titre des Monuments Historiques en raison de leur ancienneté et de leur valeur inestimable.

Le jardin des vestiges est un site archéologique classé Monument Historique depuis 1972. Ce jardin abrite notamment les vestiges du port antique de Marseille. Ce vestiges ont été découverts en 1967 au moment de la construction du Centre-Bourse. . Cette découverte met en lumière les fortifications grecques de Marseille, des enclos funéraires ainsi qu’une partie de l’ancien port. C’est un véritable musée à ciel ouvert qui fait aujourd’hui partie du Musée d’histoire de Marseille.



Les monuments

Certains monuments emblèmatiques de Marseille son également classés Monuments Historiques. Parmi eux, on retrouve notamment la fontaine Fossati. Parmi toutes les fontaines qu’il y a à Marseille, sachez que la fontaine Fossati est la seule classée Monument Historique ! Cette fontaine se situe en contrebas de la gare Saint-Charles sur la place des Capucines. Elle a été construite en 1778 par Dominique Fossati, un sculpteur et marbrier français. Elle est érigée en l’honneur de Jacques Necker, ministre de la finance sous Louis XVI. Elle est classée Monument Historique en 1941.



Les monuments Marseillais inscrits au titre des Monuments Historiques

Il y a 56 monuments inscrits au titre des monuments historiques à Marseille.

Les bastides, villas et châteaux

Les bastides et autres demeures luxueuses font partie intégrante du patrimoine Marseillais. À Marseille, la bastide, c’est une résidence secondaire. Plutôt luxueuse, la bastide Marseillaise est installée un peu à l’écart de la ville. Certaines sont de vrais châteaux. La plupart du temps, elle est entourée de terres agricoles. Elle est donc à la fois un domaine agricole et un lieu de villégiature. Depuis le XVIIe siècle au moins, les Marseillais apprécient de se rendre à la campagne pour se retrouver en famille. De nombreuses bastides ont ensuite été détruites avec l’urbanisation de Marseille mais il en reste encore ! Certaines bénéficient même d’une protection au titre des Monuments Historiques.

C’est le cas du château de la Buzine. Le domaine existe depuis le XVe siècle. Au départ la maison qui s’y trouve n’a rien d’un château, c’est une bastide provençale assez simple. Cependant, le célèbre architecte Marseillais Pierre-Hilaire Curtil, propriétaire du domaine depuis 1865 décide de construire le château. Il fait raser l’ancienne bastide et fait construire le château encore visible actuellement sur les anciennes fondations. Cette propriété est rendue célèbre grâce à Marcel Pagnol qui l’achète pour en faire un studio de cinéma. Alors qu’il se rend à la Buzine pour la première fois, il découvre que ce château est le château qui faisait tant peur à sa mère lorsqu’il était enfant et qu’il évoque dans Le Château de ma mère ! . La Ville de Marseille le rachète en 1995 et le fait inscrire au titre des Monuments historiques en 1997.



Les édifices religieux

De nombreux édifices religieux bénéficient d’une inscription aux Monuments Historiques. Parmi ces lieux, on retrouve notamment la grande synagogue de Marseille. Construite dans la seconde moitié du XIXe siècle, la grande synagogue est construite après de nombreuses demandes des habitants de confession juive qui sont de plus en plus nombreux à s’installer à Marseille et qui ne disposaient pas auparavant d’un lieu où pratiquer leur culte. Cette synagogue fait partie de l’histoire de Marseille. En plus de son architecture romano-byzantine assez unique à Marseille, cette synagogue est un témoin de l’histoire de Marseille à l’époque de la Seconde Guerre Mondiale. À l’époque, les nazis arrêtent plusieurs fidèles juifs qui participent à un office à l’intérieur de la synagogue. Le bâtiment échappe de justesse à une bombe qui explose rue Dragon (située juste derrière). C’est un lieu de commémoration en hommage aux nombreux juifs déportés pendant la guerre. On y trouve un monument commémoratif : le mur des noms dans la Cour Basse.



Les bâtiments

De nombreuses maisons, immeubles, hôtels particuliers ou encore bâtiments publics sont inscrits au titre des Monuments Historiques pour leur architecture ou pour leur histoire.

La Maison du Figaro en est un exemple. Vous passez probablement devant cet immeuble situé au croisement de la Canebière et du Cours Saint-Louis sans savoir d’une part qu’il est inscrit aux Monuments Historiques depuis mais sans connaître son histoire non plus ! Pourtant, cet immeuble existe depuis 1675 ! En 1867, un magasin d’article de voyage s’installe au rez-de-chaussée de l’immeuble. Appelé Le Grand Bazar Figaro c’est tout naturellement qu’il a fini par donner son nom à l’immeuble !

En 1941, Monsieur Hermann, le propriétaire de l’immeuble d’origine juive est déporté. La maison du Figaro est alors réquisitionné par le gouvernement de Vichy. C’est le Parti populaire Français qui s’installe dans l’immeuble. L’immeuble subit alors un attentat perpetré par la Résistance le 27 février 1944. Une bombe est déposée à l’intérieur. La Ville de Marseille rachète l’immeuble en 1993.



Les façades d’immeubles

De nombreuses façades d’immeubles Marseillais sont inscrites au titre des Monuments Historiques pour leur architecture remarquable. Parmi elles on retrouve notamment les façades des immeubles situés au 42-66 du Quai du Port. Ces immeubles ont été réalisés par l’architecte Fernand Pouillon alors qu’il fallait reconstruire le quartier après que celui-ci ait été rasé par les Allemands pendant la Seconde Guerre Mondiale. La construction d’un ensemble d’immeubles situés le long du Quai du Port commence en 1949.

Si tous les bâtiments de ce secteur ont une unité architecturale évidente, ils sont pourtant tous différents. Les immeubles de front de mer ont des façades ajourées de balcons filants. Le rez-de-chaussée abrite une galerie couverte publique avec de nombreux commerces et restaurants. Les matériaux sont de qualité. Les immeubles sont construits en pierre et en brique. Bien que les immeubles comportant ces caractéristiques sont nombreux à s’aligner le long du port, seul l’immeuble du 42-66 quai du Port est inscrit au titre des Monuments Historiques depuis le 16 décembre 1993.



Les bâtiments industriels

Marseille est une ville qui a été industrialisée par le passé. Il est donc normal que certains bâtiments issus de l’industrie soient classés Monuments Historiques.

Parmi eux, on retrouve notamment la savonnerie du Fer à cheval. Au XIXe siècle, de nombreuses savonneries tournaient à plein régime à Marseille (notamment dans les quartiers nord) et employaient beaucoup d’ouvriers pour fonctionner. La recette du savon de Marseille a même été définie par le ministre Colbert en 1688. Encore aujourd’hui, il existe quelques usines qui fabriquent le savon de Marseille selon la tradition ancestrale. La savonnerie du Fer à Cheval est l’une de ces usines. Fondée en 1856, elle serait la plus ancienne savonnerie de Marseille. Pour son ancienneté et parce que le savon fait partie du patrimoine Marseillais elle est inscrite au titre des Monuments Historiques depuis 2019.



Les monuments

Deux monuments sont inscrits au titre des Monuments Historiques à Marseille. Le monument aux héros et aux victimes de la mer situé dans les jardins du Pharo est l’un d’eux. C’est Paul Peytral, sénateur des Bouches-du-Rhône qui souhaite la construction d’un monument en hommage aux victimes de la mer en 1913. Le projet interrompu à cause de la Première Guerre Mondiale est d’autant plus important au sortir de la guerre car les Marseillais veulent rendre hommage aux marins morts pendant la guerre. Le monument est inauguré le 14 juillet 1923. Il met en scène trois marins en bronze. L’un deux, débout lève le bras et semble appeler à l’aide. Il tient dans ses bras un second marin mal en point. Le troisième marin est mort noyé, emporté par la vague qui incline la barque sur laquelle se trouvent les trois hommes.

Le second monument se situe près de la Préfecture. Il s’agit du monument commémoratif au roi Alexandre Ier de Yougoslavie et à Louis Barthou. Le 9 octobre 1934, un attentat a lieu sur la Canebière. Il cause la mort du roi Alexandre Ier de Yougoslavie. Louis Barthou, journaliste et homme politique français alors Ministre des Affaires Etrangères est également mortellement blessé. Un concours est organisé en 1937 pour déterminer qui façonnera un monument à installer à l’endroit où les deux dépouilles ont été déposées. C’est l’architecte Gaston Castel qui remporte ce concours avec les sculpteurs Antoine Sartorio, Louis Botinelly et Elie-Jean Vézian.

Auteur de l'article :
Emma Antosik
Copyright Tarpin bien
Attention ! Les commentaires ne sont pas forcément vus par les établissements et événements. Si vous souhaitez réserver ou acheter des billets, faite le directement via les liens proposés ci-dessus ou en contactant l'établissement. Les commentaires sont publics, par conséquent n'écrivez pas de coordonnées personnelles (téléphone, mail, adresse ...).

1 Commentaire

  1. Laurent Nicole

    Je croyais que la Maison de Gaston Castel. Située 2 rue Croix de Regnier était classée Art Deco

    Réponse

Envoyer un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dernières actus

La municipalité de Marseille demande l'encadrement des loyers
3 Oct 2022
En savoir plus
Où sortir à Marseille ce week-end ? (du 5 au 9 octobre 2022)
3 Oct 2022
En savoir plus
COUPE DU MONDE DE FOOTBALL 2022 : La Ville de Marseille ne diffusera pas les matchs sur écran géant
3 Oct 2022
En savoir plus
Les secrets de l'Hôtel-Dieu !
30 Sep 2022
En savoir plus
5 anecdotes sur Bernard Tapie
30 Sep 2022
En savoir plus
Où sortir à Marseille en octobre 2022 ?
29 Sep 2022
En savoir plus
Où sortir à Marseille avec les minots (vacances de la Toussaint 2022)
29 Sep 2022
En savoir plus
Où sortir à Marseille pour halloween 2022 ?
29 Sep 2022
En savoir plus